Putsch raté et état d'urgence en Turquie : les gardes à vue pourront durer 30 jours

le , mis à jour à 16:10
0
Putsch raté et état d'urgence en Turquie : les gardes à vue pourront durer 30 jours
Putsch raté et état d'urgence en Turquie : les gardes à vue pourront durer 30 jours

Un mois ! Les gardes à vue pourront durer jusqu'à 30 jours pour les personnes soupçonnées d'implication dans le putsch manqué du 15 juillet en Turquie, selon un décret sur l'état d'urgence paru ce samedi au Journal officiel. Les chiffres concernant la répression ont de quoi donner le tournis depuis la tentative de coup d'Etat, qui s'est déroulée dans ce pays il y a huit jours et qui a fait 270 morts, dont 24 putschistes.

 

Le président Recep Tayyip Erdogan a indiqué vendredi que 11 000 personnes -militaires, professeurs et fonctionnaires- avaient été placées en garde à vue. Parmi elles, Muhammet Sait Gülen. Il s'agit du neveu du prédicateur Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'être l'instigateur du putsch manqué. Il a été interpellé à Erzurum, dans le nord-est du pays. Ce samedi, les autorités judiciaires turques ont cependant précisé que 1 200 militaires, tous des « soldats non gradés » avaient été relâchés. Selon le ministère de l'Intérieur turc, plus de 4 500 personnes ont été placées en détention, parmi lesquels 126 généraux et amiraux. 

 

Dissolution de milliers de structures et institutions

 

Le décret annoncé samedi sur l'état d'urgence (en vigueur depuis jeudi) dissout également plusieurs milliers de structures ou d'institutions, notamment des établissements d'éducation, suspectés d'être liés au prédicateur en exil aux Etats-Unis, Fethullah Gülen et accusé par Ankara d'avoir fomenté le putsch. Une accusation que l'opposant nie. Les organisations qui ont été fermées par le décret sont 1 043 établissements d'enseignement privés, 1 229 associations et fondations, 19 syndicats, fédérations et confédérations, et 35 établissements de santé, selon l'agence Anadolu.

 

Selon le décret, « il a été déterminé qu'elles appartiennent ou sont liées à l'organisation terroriste » de Fethullah Gülen « dont il a été prouvé qu'elle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant