Putsch avorté en Turquie : l'état de droit menacé ? (partie 2)

le
0

En Turquie une véritable purge qui se poursuit après la tentative ratée de coup d'État. Le Premier ministre Binali Yildirim a annoncé que plus de 7 500 personnes avaient été arrêtées ces trois derniers jours. Le président Recep Tayyip Erdogan promet de purger l'État de ce qu'il qualifie de "virus". Et la communauté internationale s'inquiète d'un possible rétablissement de la peine de mort.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant