Purge sans but entre Nice et Saint-Étienne.

le
0
Purge sans but entre Nice et Saint-Étienne.
Purge sans but entre Nice et Saint-Étienne.

Les Verts avaient l'occasion d'apercevoir la troisième place occupée par leur rival de toujours, l'Olympique lyonnais. Mais c'est un triste spectacle qu'ont offert les Verts (0-0), au diapason de Niçois tout aussi tristes.

  • Nice/Saint-Étienne : 0-0

    Éliminée de la Ligue Europa dans la semaine, la deuxième meilleure défense de Ligue pensait pouvoir se refaire face à des Aiglons en panne d'inspiration depuis quelques semaines maintenant. Mais le spectacle et le match n'ont intéressé que par l'œuvre de Lionel Jaffredo, arbitre de la rencontre. En dégainant deux cartons rouges peu avant la fin de la première période, l'homme en noir a fait grimper la température de quelques crans après une altercation entre le Stéphanois Diomandé et le Niçois Carlos Eduardo qui vont voir la fin cette rencontre dans le vestiaire. Mais ce n'était pas suffisant pour augmenter une qualité de jeu très limite dans un match plus que haché.
    La sieste du début d'après-midi
    Ni le 4-3-3 de Claude Puel, avec le retour de Mathieu Bodmer en défense centrale, ni le 4-2-3-1 de Christophe Galtier, avec un Mollo titulaire plutôt que Gradel, n'ont réussi à prendre le dessus. Le début de rencontre est stérile, et Niçois comme Stéphanois s'observent sans vraiment porter les premiers coups. Malheureusement, la qualité technique est très, très moyenne entre le 15e et le 4e de Ligue 1. La rencontre est brouillonne, et les minutes défilent sur un faux rythme. Il faut attendre la demi-heure pour voir la première vraie occasion du match grâce à une reprise acrobatique de Mollo repoussée par Simon Pouplin en corner(32'). On s'ennuie ferme et, à défaut de voir du jeu, on voit du rouge. Sur un contact musclé de Diomandé, le milieu vert prend une deuxième biscotte synonyme de retour au vestiaire et Carlos Eduardo qui vient râler auprès de l'arbitre prend un rouge aussi (37'). Monsieur Jaffredo siffle la fin de cette triste première mi-temps sans odeur ni saveur.
    L'efficacité de la gueulante
    La deuxième mi-temps reste du même tonneau : les joueurs enchaînent les fautes, et le rythme est inexistant, même si on sent bien que les Stéphanois, qui reviennent avec un peu plus d'envie, ont pris un coup de pied au cul par leur entraîneur dans les vestiaires. Du côté du Gym, ça va un peu mieux, même si c'est pas encore ça. La qualité de jeu s'améliore, mais toujours rien de très folichon. Il faut attendre la 70e minute pour voir la première réelle occasion des hommes de Claude Puel. Sur un coup franc tiré par Bauthéac entré un peu plus tôt, un Ricky présent dans la surface dévie de la...





  • Nice/Saint-Étienne : 0-0

    Éliminée de la Ligue Europa dans la semaine, la deuxième meilleure défense de Ligue pensait pouvoir se refaire face à des Aiglons en panne d'inspiration depuis quelques semaines maintenant. Mais le spectacle et le match n'ont intéressé que par l'œuvre de Lionel Jaffredo, arbitre de la rencontre. En dégainant deux cartons rouges peu avant la fin de la première période, l'homme en noir a fait grimper la température de quelques crans après une altercation entre le Stéphanois Diomandé et le Niçois Carlos Eduardo qui vont voir la fin cette rencontre dans le vestiaire. Mais ce n'était pas suffisant pour augmenter une qualité de jeu très limite dans un match plus que haché.
    La sieste du début d'après-midi
    Ni le 4-3-3 de Claude Puel, avec le retour de Mathieu Bodmer en défense centrale, ni le 4-2-3-1 de Christophe Galtier, avec un Mollo titulaire plutôt que Gradel, n'ont réussi à prendre le dessus. Le début de rencontre est stérile, et Niçois comme Stéphanois s'observent sans vraiment porter les premiers coups. Malheureusement, la qualité technique est très, très moyenne entre le 15e et le 4e de Ligue 1. La rencontre est brouillonne, et les minutes défilent sur un faux rythme. Il faut attendre la demi-heure pour voir la première vraie occasion du match grâce à une reprise acrobatique de Mollo repoussée par Simon Pouplin en corner(32'). On s'ennuie ferme et, à défaut de voir du jeu, on voit du rouge. Sur un contact musclé de Diomandé, le milieu vert prend une deuxième biscotte synonyme de retour au vestiaire et Carlos Eduardo qui vient râler auprès de l'arbitre prend un rouge aussi (37'). Monsieur Jaffredo siffle la fin de cette triste première mi-temps sans odeur ni saveur.
    L'efficacité de la gueulante
    La deuxième mi-temps reste du même tonneau : les joueurs enchaînent les fautes, et le rythme est inexistant, même si on sent bien que les Stéphanois, qui reviennent avec un peu plus d'envie, ont pris un coup de pied au cul par leur entraîneur dans les vestiaires. Du côté du Gym, ça va un peu mieux, même si c'est pas encore ça. La qualité de jeu s'améliore, mais toujours rien de très folichon. Il faut attendre la 70e minute pour voir la première réelle occasion des hommes de Claude Puel. Sur un coup franc tiré par Bauthéac entré un peu plus tôt, un Ricky présent dans la surface dévie de la...






  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant