Puma-Le marketing commence à produire ses effets

le
0

(Actualisé aved des précisions, contexte, citation, cours de Bourse) FRANCFORT, 24 juillet (Reuters) - Puma PUMG.DE a fait état vendredi d'une hausse plus forte qu'attendu de ses ventes au deuxième trimestre, saluée en Bourse et qui montre que ses investissements dans de nouveaux produits et ses dépenses de marketing commencent à produire leurs effets. Puma a lancé l'année dernière la plus grande campagne marketing de son histoire, faisant notamment parrainer sa nouvelle chaussure de sport IGNITE par le champion olympique Usain Bolt, afin de regagner des parts de marchés sur ses concurrents Adidas ADSGn.DE et Nike NKE.N . La filiale de Kering PRTP.PA a toutefois accusé une perte nette de 3,3 millions d'euros sur la période sous l'effet de ses dépenses promotionnelles et de fluctuations de change défavorables. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un bénéfice de 920.000 euros. Les équipementiers sportifs font fabriquer la plus grande partie de leurs produits en Asie dans le cadre de contrats libellés en dollar mais Puma réalise une part de ses profits plus importante que ses concurrents dans des pays dont les devises ont lourdement chuté comme le Brésil, l'Argentine et la Russie. Le C.A. ajusté des effets de change a augmenté de 7,6% à 772,7 millions d'euros au deuxième trimestre, et de 5,9% à 1,59 milliard d'euros au premier semestre. La croissance a été particulièrement soutenue en Amérique, qui contribue pour plus du tiers au chiffre d'affaires, avec une hausse du C.A. ajusté des taux de change de 11,6%. "L'investissement dans des produits nouveaux et innovants commence à produire ses effets", a déclaré le directeur général Bjorn Gulden dans un communiqué. Puma, qui a désigné la chanteuse Rihanna comme ambassadrice de sa marque à la fin de l'année dernière, a confirmé sa prévision faite en mai d'une baisse de 100 à 150 points de base de sa marge brute en 2015 par rapport à son niveau de 46,6% en 2014. L'équipementier sportif continue d'anticiper une hausse de l'ordre de 5% de son chiffre d'affaires annuel ajusté des effets de change et un résultat d'exploitation compris entre 80 et 100 millions d'euros contre 128 millions en 2014. Vers 09h00 GMT, le titre Puma est en hausse de 5,20% à la Bourse de Francfort, surperformant l'indice Dax .GDAXI qui gagnn 0,17%. Le titre Kering progresse quant à lui de 0,86% à la Bourse de Paris. (Kirsti Knolle, Wilfrid Exbrayat et Marc Joanny pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant