Pulga y Pelusa : "Le foot nous a donné la force d'accepter notre handicap"

le
0

On l'oublie trop souvent, mais le ballon rond n'est pas un sport interdit aux personnes souffrant d'un handicap. De ce fait, en Argentine, une association de personnes de petite taille a vu le jour dans le but de changer les mentalités. Son nom : Pulga y Pelusa. Entretien avec Facundo Mariano Rojas, son fondateur, qui nous raconte les avancées de son projet et ses répercussions sociales.

Quel était votre objectif à l'origine ? Tout a commencé un jour où ma famille, mes amis et moi étions réunis et c'est ainsi que la fondation Nendivé ( avec toi" en guarani, une culture amérindienne, ndlr) a été créée. Le slogan est "les sports et l'intégration". Dans cette petite association, nous avons commencé à réfléchir sur des projets sportifs, mais surtout à soutenir l'équipe de football des personnes de petite taille, les "Pulga y Pelusa".
Avant la création de cette association, comment les personnes de petite taille étaient vu par la société argentine ? La discrimination envers les personnes souffrant d'achondroplasie est l'une des plus difficiles à endurer dans n'importe quel endroit du monde, et ce, depuis la nuit des temps. C'est associé aux moqueries ou aux rires, pas ceux d'un enfant qui, par son innocence, nous regarde bizarrement, mais ceux des adultes. Grâce au foot, nous trouvons une merveilleuse façon d'interagir, de s'intégrer, de s'amuser ensemble et de gagner ce respect dont nous rêvons tant. Aujourd'hui, nous pouvons dire que le chemin que nous sommes en train de parcourir par le sport nous ouvre beaucoup de portes, et en particulier le foot, qui est créateur d'amitiés, plus que n'importe quelle autre activité. Et en plus d'aimer le football, on essaie également de pratiquer du beau jeu.
Avez-vous été soutenu lors du lancement de votre projet ? Au début, j'ai été soutenu à 100% par ma famille et mes amis. Par la suite, en montrant ce que nous pouvions faire, d'autres nous ont soutenus, timidement, parce que les personnes comme nous peuvent parfois être méfiantes. Ceux qui jouent déjà au foot se sont montrés sociables et enthousiastes. Le ballon rond nous donne beaucoup d'assurance et par le biais des réseaux sociaux, nous pouvons nous rendre compte que dans chaque pays, il y a des associations de personnes comme nous. Du coup, pouvoir un jour organiser des rencontres sportives ou même participer aux jeux paralympiques, ce serait merveilleux !
Pourquoi s'appeler "Pulga y Pelusa" ? Comme je suis un dingue de foot, mes idoles – comme la plupart des Argentins - sont Maradona et Messi. Dans le cas de Maradona, son…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant