Pujadas : «Je n'exclus pas un coup d'éclat»

le
0
INTERVIEW - Le journaliste, qui anime le premier débat de la primaire socialiste, raconte les coulisses de l'émission, les négociations entre candidats et son emploi du temps à quelques heures du débat.

Tout a été préparé au millimètre près. Les ordres de passage et les places sur le plateau ont été tirés au sort, comme avant un match. L'émission «Des Paroles et des actes» sur France 2 accueille ce soir à 20h35 le premier round de la primaire socialiste avec un débat entre ses six candidats. Tout a été fait pour éviter le débat figé de la primaire de 2006. Reste à savoir si l'un des candidats ne va pas profiter de cette tribune unique pour tenter un coup d'éclat.

LE FIGARO.- Monter cette émission avec six candidats n'a-t-il pas été trop compliqué ?

DAVID PUJADAS.- Nous nous attendions à quelque chose de très compliqué et finalement, ça a été assez simple. Les candidats ont eu davantage de craintes que d'exigences. Les discussions se sont nichées dans des détails. Les photos en fonds d'écran, par exemple, devaient être les plus neutres possibles. Si l'on mettait un candidat avec des militants, ça pouvait laisser entendre qu'il était plus populaire que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant