Puissant séisme en Nouvelle-Zélande, alerte au tsunami

le , mis à jour à 17:42
0
 (Actualisé avec détails) 
    WELLINGTON, 13 novembre (Reuters) - Un puissant tremblement 
de terre d'une magnitude de 7,8 a frappé le centre de la 
Nouvelle-Zélande juste après minuit lundi (11h02 GMT dimanche) 
provoquant de nombreux dégâts et un tsunami qui menace la côte 
nord-est de l'île du Sud. 
    Le ministère néo-zélandais de la protection civile et de la  
gestion des catastrophes a mis en garde contre les risques de 
vagues destructrices sur l'ensemble de la côte Est et a appelé à 
une évacuation des habitants de la zone côtière. 
    Plusieurs milliers de personnes ont fui leurs habitations 
pour se réfugier sur des terrains en hauteur alors que les 
autorités annonçaient des vagues de cinq mètres dans certaines 
régions. 
    "Les premières vagues ont déferlé mais il est encore trop 
tôt pour connaître l'impact qu'elles ont eu", a déclaré Sarah 
Stuart-Black, contrôleur national au ministère. 
    "Nous nous inquiétons de ce qui arrive. Les prochaines 
vagues pourraient être plus importantes que celles qui se sont 
déjà abattues", a-t-elle ajouté. 
    Le centre du séisme a été localisé à 91 km au nord-est de 
Christchurch, principale ville de l'île du Sud. En février 2011, 
un séisme d'une magnitude de 6,3 avait provoqué la mort de 185 
personnes et entraîné d'importants dégâts. 
    La secousse tellurique, révisée à 6,6 par l'institut 
néo-zélandais Geonet, a été ressentie dans la plupart de la 
Nouvelle-Zélande et des blessés légers ont été recensés. Pour 
l'instant, il n'a été fait état d'aucun mort. 
    "Nous commençons à recevoir des informations sur des blessés 
dans la région du séisme. Pour l'instant nous n'avons pas plus 
de précisions", a commenté Dion Rosario, répartiteur à 
l'organisation caritative St. John spécialisée dans les 
interventions médicales. 
    A Wellington, des habitants ont raconté que des vitres 
étaient tombées de certains bâtiments dans la rue. 
    Richard Maclean, porte-parole du conseil municipal de 
Wellington, a indiqué que des habitants avaient été évacués des 
banlieues côtières situées dans le sud de la ville en raison de 
la menace de tsunami. 
    Des dégâts structurels ont été constatés sur plusieurs 
immeubles, a-t-il ajouté. Des routes ont été coupées sur l'île 
du Sud et des coupures d'électricité et de communications 
téléphoniques ont été signalées. 
    Plusieurs répliques ont été enregistrées dans le pays, dont 
la plus importante avait une magnitude de 6,1. 
 
 
 (Lincoln Feast; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant