Puel : « Il nous a manqué de la bouteille »

le
0

Découvrez les principales réactions après le nul entre Lyon et Nice (1-1) vendredi en ouverture de la 34eme journée de L1.

Claude Puel (entraîneur de Nice) On baisse les têtes, parce qu’on a manqué une superbe opportunité. On a bien démarré, on marque un très beau but et on se retrouve en supériorité numérique. On n’en a pas profité. On a été scolaire, il nous a manqué beaucoup de maturité et on a eu beaucoup de déchet. Lyon a fait un bon pressing, mais il y avait matière à faire beaucoup mieux. On n’a jamais su poser notre jeu. On a eu trop de précipitation, il nous a manqué de la bouteille. C’est dommage parce que beaucoup de choses positives pouvaient s’offrir à nous. Je ne pense pas que ce soit de la facilité, mais on n’a pas su se lâcher et entreprendre. Les joueurs ont tout donné et bataillé, pour au moins garder ce score. Mais il faut encore beaucoup apprendre. Ce genre de matchs va servir à mon équipe. On n’a pas fait ce match comme on aurait dû sur le plan psychologique. Mais on ne peut pas aller plus vite que la musique, ils sont très jeunes. Alexandre Lacazette (attaquant de Lyon) Le premier leader, c’est le capitaine, donc c’est Max (Gonalons). Il y a eu un nouveau coach, pas mal de choses ont changé, pour moi aussi. Ça me réussit personnellement et ça réussit à l’équipe, tant mieux pour tout le monde. Il y a eu beaucoup de mental. On a su progresser à ce niveau-là. On s’est mis en difficulté en première période et on a su corriger pendant la deuxième. On est deuxième pour l’instant, mais n’est pas fini, il reste encore des matchs qui seront difficiles pour nous. Il faudra bien les prendre au sérieux, être efficaces dans les deux parties du terrain et gagner. Rachid Ghezzal (attaquant de Lyon) Ce n’est pas un mauvais résultat pour nous, même si on a montré en deuxième période qu’on pouvait aller chercher plus encore. On a fait preuve de beaucoup de caractère et de force mentale pour revenir dans ce match. On a eu ces petites coupures à cause des incidents qui nous ont stoppé parce qu’on était bien. Mais on a été cherché cette égalisation, on aurait même pu espérer plus. On a eu du mal à contrer le dispositif en 4-4-2 losange au milieu de terrain. Ils avaient beaucoup d’espaces, ils arrivaient à nous faire courir. On a eu du mal à s’adapter, c’est pour ça qu’on prend un but un peu bête. On court après le score, mais dans l’ensemble, c’est un bon résultat. Après le but, on a vu qu’on avait deux-trois opportunités sur des contres. On savait qu’ils allaient tomber dans une forme de facilité en supériorité numérique. On s’est dit que c’était possible. On a tous regardé le match de Liverpool hier (jeudi) et ça donne des idées, ça prouve que rien n’est fini dans un match. On a fait preuve de beaucoup de caractère. C’est un symbole de rester invaincus à domicile. On va avoir droit à cette finale contre Monaco. On a encore un déplacement très délicat à Toulouse, où on a du mal depuis pas mal d’années, mais on va y aller pour gagner. Jean-Michel Aulas (président de Lyon) C’était très mal parti. Il faut relever le fait qu’on ait su relever la tête. Bruno (Genesio) et les joueurs ont su relever le défi avec panache. Jouer à dix était un très gros handicap. On se demande d’ailleurs si on se rend compte de la prise de décision dans un match aussi important sans même regarder si le gardien est blessé, parce qu’il avait visiblement simulé une blessure. Il faut se demander si ça ne fausse pas le championnat. Ceci étant, mes joueurs ont été exceptionnels, Bruno a pris des risques en faisant entrer tout son secteur offensif et on sait qu’on est bien lotis de ce côté-là. On aurait pu perdre ce soir, mais on n’a pas perdu et on reste devant Nice. On verra ce que Monaco fait dimanche, mais on sait que Monaco viendra ici, ça nous laisse un joker pour la suite. Source : beIN Sports
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant