Publicis s'attend encore à battre le marché en 2011

le
0
Le groupe publicitaire entend faire mieux que les 4,6% de croissance du marché publicitaire. Il compte, pour cela, réaliser des acquisitions en Chine et «se montrer plus actif dans le numérique».

On ne change pas une stratégie qui gagne. Comme en 2009, Publicis a pu compter sur les pays émergents et le numérique pour afficher une croissance organique de 8,5% pour l'année 2010. Le groupe tablait sur une progression d'environ 6%. «Il est inutile de fanfaronner ou de faire preuve de fausse modestie, confie Maurice Lévy, président du directoire du groupe publicitaire. Les chiffres parlent d'eux-mêmes». Au quatrième trimestre, la croissance organique progresse de 12,5% - «un record depuis les années 1990», selon Maurice Lévy,dont le mandat arrive à échéance le 31 décembre 2011, et qui a accepté de le prolonger. «Je déciderai en fonction de l'évolution de la situation le terme précis», précise-t-il.

«Nous pouvons faire mieux dans les émergents»

Le groupe publicitaire constate une accélération de la croissance pour toutes ses activités, dont le numérique qui représente 28% du revenu total (contre 22,4% en 2009). En 2010, le marché français de la pu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant