Publicis : recul de la croissance aux États-Unis

le
0
Maurice Lévy, dirigeant de Publicis. (© E. Piermont / AFP)
Maurice Lévy, dirigeant de Publicis. (© E. Piermont / AFP)

Dévoilés récemment, les revenus du troisième trimestre de l’agence de publicité ont déçu. Tandis que le groupe concurrent Omnicom enregistre une croissance de 3,2% sur la période, les ventes de Publicis progressent de 0,2% seulement, pénalisées par des pertes de budgets aux États-Unis.

Certes, les analystes s’attendaient à un ralentissement par rapport au premier semestre (+2,8%), mais moins significatif, à l’instar d’Oddo qui visait 1,1%. Les dirigeants de Publicis sont restés prudents pour la fin de l’année.

D’ailleurs, aucune indication sur l’évolution de la marge opérationnelle n’a été divulguée. En Bourse, le titre a chuté de 5,7% le jour de l’annonce, effaçant ainsi presque totalement sa progression depuis le début de l’année (+1%).

Une année de transition

Outre les pertes de contrats médias (Walmart, Procter & Gamble…), le recul de 4% de la croissance interne aux États-Unis inquiète. D’après les dirigeants, cette baisse s’expliquerait principalement par l’attentisme des annonceurs juste avant l’élection présidentielle américaine.

Les analystes du bureau de recherche de CM-CIC évoquent de leur côté une plus grande pression sur les prix en raison de l’augmentation du poids du digital. Nous estimions cet été que 2016 allait être une année de transition pour Publicis avec des résultats plus con­trastés au troisième

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant