Publicis prévoit un ralentissement du marché

le
0
Toutefois, le numéro trois mondial de la publicité maintient ses objectifs de croissance.

Après Omnicom mardi dernier, Publicis était jeudi le deuxième groupe mondial de communication à publier son chiffre d'affaires du troisième trimestre. Avant WPP et Interpublic le 28 octobre, Aegis et Havas les 1er et 2 novembre, Maurice Lévy, son président, s'est livré à l'exercice rituel de l'oracle de la Pythie: donner ses prévisions de croissance, sorte de baromètre de l'activité des entreprises.

Sir Martin Sorrell, le patron du groupe britannique WPP, numéro un mondial, excelle en la matière. Le moindre de ses commentaires est décortiqué. Normal, quand on est en relation étroite avec des centaines de marques implantées partout dans le monde. Fait rare, en juin, il s'est montré peu prolixe, mais assez pour dessiner de plutôt sombres horizons.

Développement au Brésil

«Nous restons prudemment optimistes sur les perspectives pour le reste de l'année 2011 et pour 2012», déclarait alors le directeur général de WPP. Mais le groupe anticipait que le context

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant