Publicis France se réorganise

le
0
Le réseau va piloter plus de budgets internationaux depuis Paris. Valérie Henaff prend du galon.

«Faire de Publicis France le navire amiral du groupe pour gagner des budgets internationaux.» Telle est la feuille de route que se fixe Arthur Sadoun, son président, nommé en avril dernier directeur général du premier réseau mondial de Publicis Groupe.

L'enchaînement est logique. Il a déjà porté ses fruits. Depuis Paris, Publicis pilotait déjà Orange, Capgemini ou le leader mondial de la distribution de lunettes, Luxottica. Ces derniers mois, le 1er réseau européen et 6e mondial a ajouté de très belles prises à son portefeuille: Coca-Cola Europe (11 pays) et Nescafé pour le monde, deux budgets raflés à McCann (Interpublic), mais aussi le volet «corporate» de L'Oréal, remporté contre TBWA et Havas, dont Publicis gérait déjà les marques dans le monde. Publicis a aussi gagné la stratégie numérique de Nissan en Europe (24 pays) et celle de Cartier dans le monde.

Ces importants gains profitent au réseau de Publicis Conseil (publicité) mais aussi à ceux de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant