Pub sur internet: le marché en hausse de 3% en France

le
0
Pub sur internet: le marché en hausse de 3% en France
Pub sur internet: le marché en hausse de 3% en France

La publicité sur internet a connu une croissance de 3% au premier semestre en France, ce qui en fait l'unique segment en croissance dans un marché publicitaire globalement tendu, selon l'Observatoire de l'e-pub rendu public mardi."Le digital a besoin de simplicité, de lisibilité et d'efficacité pour nous permettre de développer le marché de la publicité sur internet", a résumé lors d'une conférence de presse Arthur Millet, président du Syndicat des régies internet (SRI), à l'origine de l'Observatoire avec le cabinet PwC et l'Union des entreprises de conseil et d'achat médias (Udecam).Au cours des six premiers mois de 2014, le chiffre d'affaires du marché de la publicité digitale a atteint 1,440 milliard d'euros (en net), "soit une progression de 3% par rapport au premier semestre 2013", indique l'Observatoire.Alors que le digital va dépasser le support papier dans le courant de l'année, il demeure cependant un média complexe pour les annonceurs français, selon l'étude.La part du digital dans les dépenses médias, estimée désormais à 24% contre 22% en 2013, continue sa progression mais celle-ci ralentit tout de même dans son rythme."Il reste de la marge, la France est encore en retard comparée à d'autres pays, notamment le Royaume-Uni où le digital a dépassé la TV", a expliqué Matthieu Aubusson, associé chez PwC.Dans le détail, les liens sponsorisés consolident leur place prépondérante, avec un chiffre d?affaires de 867 millions d'euros nets sur le premier semestre de cette année, soit 58% du marché de la publicité online en France.Les autres leviers comme l'affiliation, l'emailing et les comparateurs marquent pour leur part un peu le pas et entrent dans une phase de consolidation, selon les auteurs de l'étude.Au niveau des usages, ce sont les smartphones et les tablettes qui portent très largement la croissance du secteur."Ce semestre a été marqué par un vrai développement de l'usage ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant