PSG : Unai Emery sait-il où il va ?

le , mis à jour à 07:39
0
PSG : Unai Emery sait-il où il va ?
PSG : Unai Emery sait-il où il va ?

Unai Emery n'est donc pas un magicien. C'est l'un des enseignements de la première défaite de la saison du PSG, dimanche, à Monaco (1-3) et du premier mois de compétition. Aucune révélation en soi, juste le bilan assez classique d'un nouvel entraîneur qui découvre son environnement, son effectif et la Ligue 1. Même Carlo Ancelotti est passé par là. Lors de sa première (et dernière) saison complète au club, l'Italien avait ainsi commencé le championnat par trois nuls consécutifs. C'était en août 2012, Ibrahimovic et Thiago Silva venaient pourtant d'arriver à Paris. Un an plus tard, à la même époque, Laurent Blanc inaugurait son cycle dans la capitale par deux résultats nuls assortis d'une victoire. Le premier bilan d'Emery après un mois de compétition (deux succès poussifs et un revers très net en L 1) ne présente donc rien d'alarmant, au moins sur le plan comptable.

 

Sa gestion des joueurs interpelle

 

Pourtant, au-delà des résultats bruts, plusieurs signaux interpellent les observateurs et perturbent le vestiaire. En premier lieu, sa gestion de l'effectif. Depuis l'ouverture du championnat, mi-août, Emery a ainsi conservé le même onze de départ, à deux exceptions près (Ben Arfa a évolué en pointe face à Bastia et Verratti a pallié le forfait de Pastore dimanche). Un principe assez rigide qui a exclu une moitié de son groupe et notamment des joueurs importants comme Maxwell ou Matuidi. Ce dernier, encore remplaçant contre Monaco, avait été prévenu la veille qu'il ne débuterait pas. Une attention qui n'a pas vraiment atténué sa surprise alors qu'Emery avait sorti les violons pendant toute la semaine pour lui dire à quel point il était indispensable. Le triple tenant du titre de la Ligue Europa donne aussi l'image d'un entraîneur qui ne fait pas de l'accueil des recrues une priorité absolue. C'est le moins que l'on puisse dire. Ainsi, Krychowiak n'a pas encore disputé la moindre minute de jeu sous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant