PSG : Unai Emery devrait succéder à Laurent Blanc

le
0

Unai Emery, l’entraîneur du FC Séville, doit succéder à Laurent Blanc sur le banc du Paris Saint-Germain. Les négociations pourraient aboutir dès cette semaine. L'Espagnol pourrait s'engager pour une durée de trois ans (+ une année supplémentaire en option).

Après avoir approché en vain Diego Simeone de l’Atlético Madrid, le Paris Saint-Germain a jeté son dévolu sur Unai Emery (44 ans, FC Séville). Histoire de succéder à Laurent Blanc qui a été lâché par sa direction après un nouvel échec au stade des quarts de finale de la Ligue des Champions. Le club de la Capitale doit débourser deux millions d’euros pour racheter la dernière année de contrat du coach andalou. Il s’agit du montant de sa clause libératoire et les champions de France ont visiblement écarté la concurrence de Milan et de Southampton, notamment.

Monsieur Ligue Europa

Vainqueur des trois dernières éditions de la Ligue Europa, l’ancien coach d’Almeria, de Valence et du Spartak Moscou a séduit le président Nasser Al-Khelaïfi, qui veut une équipe avec des « joueurs qui mangent le gazon, prêts à mourir pour le club et pour ce maillot ». Les deux hommes se sont rencontrés la semaine passée et l’affaire pourrait désormais être officialisée dans les prochains jours sur les bases d'un bail de trois ans (+ un salaire annuel de 5 M€ net). Notamment reconnu pour sa faculté à cibler les faiblesses adverses, Unai Emery est parvenu à tirer le meilleur des coéquipiers de Kevin Gameiro.

Monchi avec Emery ?

A-t-il maintenant le niveau pour contenter l’état-major du PSG et atteindre les sommets européens ? Aujourd’hui, rien ne permet de l’affirmer mais Paris a apparemment choisi de relever le pari et de verser une indemnité de licenciement conséquente à Laurent Blanc. Reste désormais à savoir si le technicien espagnol fera ou non le voyage avec son directeur sportif Monchi, qui dispose lui d’une porte de sortie à 5 M€. Sept millions d’euros pour s’offrir le duo qui règne sur la C3, ce n’est peut-être pas si cher payé et l’écurie parisienne se présente d’ores et déjà comme l’un des principaux animateurs d’un Mercato d’été qui n’a pas encore officiellement débuté. Sans Ibra et Blanc, l’avenir s’écrira donc en version espagnole.   [gallery ids="2458361,2455827,2426587,2386277,2569281,2570785"]  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant