PSG : Un casse-tête au milieu à alléger par un départ, mais lequel ?

le
0
PSG : Un casse-tête au milieu à alléger par un départ, mais lequel ?
PSG : Un casse-tête au milieu à alléger par un départ, mais lequel ?

Avec huit joueurs pour trois ou deux places, le milieu de terrain du PSG est plus que bouché. Le club de la Capitale va être contraint de laisser partir au moins un joueur dans ce secteur de jeu. Mais lequel ?

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/uu5qfu'] Marco Verratti, Grzegorz Krychowiak, Thiago Motta, Adrien Rabiot, Blaise Matuidi, Benjamin Stambouli... Les milieux défensifs et/ou relayeurs sont légion au Paris Saint-Germain. Sans compter les jeunes plein d’avenir que sont Christopher Nkunku et Lorenzo Callegari. Le club de la Capitale compte ainsi dans son effectif huit joueurs pour trois, voire deux places. Car Unai Emery, le nouvel entraîneur parisien, est un adepte du 4-2-3-1. Il pourrait choisir de faire évoluer sa nouvelle équipe dans ce schéma, comme il l’a fait à plusieurs reprises lors des rencontres de préparation. Mais l’Espagnol a une autre alternative, qu’il n’a pas hésité à utiliser aussi lors des matches amicaux : conserver le 4-3-3, avec une sentinelle et deux relayeurs. Les joueurs du PSG connaissent très bien ce système pour avoir évolué de cette manière pendant toute l'ère Laurent Blanc. Le PSG se retrouve avec des problèmes de riches. Avec autant de joueurs pour si peu de titulaires, les places seront chères, même celles sur le banc. La mise en place du 4-3-3 permettrait de «limiter les dégâts » et donc les guerres d’égos. Cependant, si Unai Emery décidait d’utiliser principalement un 4-3-3, le secteur offensif connaîtrait alors un problème similaire. Deux joueurs parmi Hatem Ben Arfa, Javier Pastore et Lucas, pourraient se retrouver remplaçants, si l’on considère Edinson Cavani et Angel Di Maria intouchables. Pour résumé, le Paris Saint-Germain est face à un problème important. Et le club de la Capitale risque de devoir laisser partir au moins un joueur au milieu de terrain. Mais qui ?

Trois joueurs en balance

Marco Verratti, joueur majeur du PSG ces dernières saisons, ne devrait pas être inquiété par cet empilage de joueurs au milieu de terrain. Il paraît intouchable. Au même titre que Grzegorz Krychowiak, acheté cet été pour 30 millions d’euros, et qu’Unai Emery connaît parfaitement, puisqu’il l’a eu sous ses ordres au FC Seville. Thiago Motta, un temps annoncé sur le départ, vient d’être promu vice-capitaine derrière Thiago Silva. Selon toute vraisemblance, il ne devrait pas quitter le PSG cet été, à moins d’un revirement de situation. Restent alors, Benjamin Stambouli, Adrien Rabiot et Blaise Matuidi, si l’on exclut les jeunes - Christopher Nkunku et Lorenzo Callegari - qui devraient, logiquement, accepter de se contenter des miettes.

Stambouli sait ce qui l'attend

Parmi les trois joueurs cités précédemment, Benjamin Stambouli est, sans doute, celui qui pourrait se contenter le plus facilement d’un rôle de remplaçant. La saison dernière, l’ancien Montpelliérain a accepté d’être sur le banc sans rechigner. Les blessures et les multiples compétitions disputées par le Paris Saint-Germain lui ont tout de même permis de prendre part à 27 matches de Ligue 1 (18 titularisations). Cette saison, avec un joueur supplémentaire à son poste, et peut-être une modification du système de jeu, son temps de jeu pourrait être moins conséquent. L’ex-joueur de Tottenham a quelques touches, notamment en Allemagne, avec Schalke 04. Mais le PSG n’a pas grand intérêt à le laisser partir, car comparé à d’autres, Benjamin Stambouli connaît bien ce rôle de joker. Et il l’accepte sans faire de vagues.

Rabiot, un titi qui veut devenir grand

Au fil des saisons, Adrien Rabiot s'est imposé comme un joueur important du PSG. Un remplaçant de luxe qui a rarement déçu et s’est montré à son avantage la saison dernière, notamment en Ligue des Champions. La pépite parisienne (21 ans) aspire cependant à une place de titulaire. Place qu’il a occupée la saison passée, mais du fait de la blessure longue durée de Marco Verratti. Par le passé, non satisfait de sa situation de doublure, il avait exprimé son souhait de quitter le PSG. Il est difficile d’imaginer Adrien Rabiot se contenter d’un rôle de remplaçant et il pourrait demander à partir de lui-même. Néanmoins, le club a tout intérêt à conserver le joueur de 21 ans. D’une part, il dispose d'une marge de progression encore importante. D’autre part, il a été formé au club, ce qui est important dans l'optique de la Ligue des Champions. Car sur la liste de 25 noms que les clubs doivent fournir à l’UEFA pour participer à la compétition, il faut à tout prix retrouver huit joueurs « formés localement », dont au moins quatre «formés par le club». Rabiot entre dans cette catégorie.

Matuidi, favori pour un départ

Blaise Matuidi est un joueur cadre du Paris Saint-Germain depuis plusieurs saisons. L’international français est habitué à être titulaire dans les grands matches, à avoir de l’influence au sein du vestiaire. Mais avec autant de bons joueurs dans son secteur de jeu, l’ancien Troyen pourrait se retrouver sur le banc. D’autant plus qu’après cinq saisons au Paris Saint-Germain, Matuidi (29 ans) semble arriver à la fin d’un cycle et ses performances en ont pâti. C’est pourquoi le club de la Capitale a tout intérêt à laisser partir l’ex-joueur de l’AS Saint-Etienne. De surcroît, plusieurs clubs, et pas des moindres, s’intéressent à lui. La Juventus Turin et Manchester United ont notamment été évoqués. Cela tombe bien, Blaise Matuidi n’a jamais caché son envie de connaître une expérience à l’étranger. Contre un chèque avoisinant les trente millions d'euros, le PSG n'aurait aucune raison de ne pas lui ouvrir la porte. Thomas DJEZZANE A voir aussi : > Toute l'actualité de la Ligue 1. > Toute l'actualité du PSG.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant