PSG-Lyon en cinq questions

le
0
PSG-Lyon en cinq questions
PSG-Lyon en cinq questions

Claudio Beauvue a-t-il marqué des points en l'absence d'Alexandre Lacazette ? David Luiz aurait-il pu être expulsé ? Retour en cinq questions sur la victoire parisienne contre l'OL.

Beauvue a-t-il fait oublier Lacazette ?

NON. Obligé de composer avec le forfait d’Alexandre Lacazette (cuisse), qui ne rejouera pas cette année, Hubert Fournier a logiquement décidé de relancer Claudio Beauvue à l’occasion du choc de dimanche soir contre le Paris Saint-Germain. Après avoir effectué son retour dans le groupe retenu pour affronter Valence (2-0, 6eme journée de la phase de poules de la Ligue des Champions), mercredi dernier, l’ancien Guingampais était cette fois-ci titulaire sur la pelouse du Parc des Princes (il était entré en jeu contre les Espagnols). Oublié son mouvement d’humeur de la semaine passée, l’attaquant de vingt-sept ans était associé à Clément Grenier et à Maxwell Cornet aux avant-postes. Mais on ne peut pas dire que l’ex-joueur de Châteauroux ou encore de Bastia ait profité de l’opportunité pour se relancer (33 ballons touchés et treize perdus). Et ceci malgré une bonne frappe en début de seconde période (47eme). Après, ce n’était pas forcément un cadeau compte tenu de l’opposition proposée. Et ce n’est comme si Alexandre Lacazette avait été transcendant lors de cette première partie de saison, non ? A revoir dans d’autres circonstances avant de parler d’une vraie erreur de casting.


Verratti était-il titulaire pour son retour ?

NON. Touché à une cheville contre le Real Madrid (0-1, 4eme journée de la phase de poules de la Ligue des Champions), le 3 novembre dernier, le milieu de terrain international italien Marco Verratti effectuait son grand retour sur la feuille de match ce dimanche soir. Mais désireux de ne pas prendre le moindre risque avec l’ancien joueur de Pescara, Laurent Blanc a choisi de laisser Adrien Rabiot dans son onze de départ. Et ceci malgré les récentes déclarations de l’international Espoirs français qui a menacé de changer d’air lors du Mercato d’hiver si son temps de jeu revenait à la baisse… Mais il ne faut pas se tromper. Si le numéro 25 était effectivement titulaire contre l’OL, Marco Verratti ne devrait pas tarder à retrouver sa place aux côtés de Thiago Motta et de Blaise Matuidi. Et il faudra alors gérer une bonne fois pour toutes le cas du natif de Saint-Maurice (qui a justement été remplacé par Marco Verratti à la 70eme minute de jeu face aux Gones, le public scandant d’ailleurs le nom de l’Italien). Un club du standing du PSG ne peut pas se permettre de laisser passer une telle attitude. Même si Adrien Rabiot n’est clairement pas dénué de talent. Loin de là et on a encore pu s’en rendre compte ce dimanche soir avec une prestation de premier plan (91% de passes réussies, 5 ballons perdus et 10 gagnés). Suffisant pour bouleverser la hiérarchie établie ?


Aulas a-t-il avancé sur l’identité du possible successeur de Fournier ?

OUI. Après la claque reçue au Parc des Princes, on voit mal comment le président lyonnais pourrait poursuivre avec Hubert Fournier. Et ceci malgré un engagement qui court jusqu’en juin 2017 pour le successeur de Rémi Garde. Parmi les pistes explorées, on retrouve notamment celles qui mènent au Brésilien Leonardo (qui risque néanmoins d’être hors de portée) et au Suisse Favre (qui pourrait attendre la saison prochaine pour reprendre du service). En parallèle, « JMA » s’est aussi renseigné sur la situation d’un ancien de la maison en la personne de Paul Le Guen, le désormais ex-sélectionneur du Sultanat d'Oman. En interne, Bruno Génésio a également des partisans. Ce dernier présente notamment l’avantage d’être moins couteux et de déjà connaître le groupe en place. La solution de facilité ? Sûrement plus que Raymond Domenech, dont le nom a aussi été évoqué dans les coulisses du sixième de Ligue 1…


A-t-on assisté au retour de « Who Said I Would » de Phil Collins ?

NON. Le Paris Saint-Germain a changé la musique qui accompagne l’entrée des joueurs. Habitués à pénétrer sur la pelouse au son de « Who Said I Would » de Phil Collins, les protégés de Laurent Blanc effectuent désormais leur apparition sur « Flower of Scotland ». C’était déjà le cas contre Troyes (4-1, 15eme journée de Ligue 1) afin de rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier. Et l’hymne écossais a visiblement convaincu puisqu’il a de nouveau été repris à leur compte par les supporters parisiens pour leur propre hymne « Ô Ville Lumière ». Le tout avec des paroles en français.


David Luiz aurait-il dû terminer la rencontre ?

NON. Averti en première période pour une faute sur Claudio Beauvue lors d’un duel aérien (26eme), David Luiz aurait dû de nouveau être sanctionné en seconde période. Coupable d’avoir retenu… Beauvue par le maillot (50eme), le défenseur central international brésilien aurait dû écoper d’un second carton jaune et ainsi retourner prématurément aux vestiaires avec sa quatrième faute du match. Mais M.Buquet n’a pas bronché à la surprise générale. Un tournant de cette affiche de la 18eme journée de Ligue 1 ? Pas forcément compte tenu de l’écart entre les deux équipes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant