PSG : Laurent Blanc licencié, pas de primes pour les salariés ?

le
0
Laurent Blanc le 6 avril 2016 au Parc des princes, Paris. L'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a reçu 22 millions d'euros brut dans le cadre de son départ, le 30 juin 2016.
Laurent Blanc le 6 avril 2016 au Parc des princes, Paris. L'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a reçu 22 millions d'euros brut dans le cadre de son départ, le 30 juin 2016.

« L'argent ne fait pas le bonheur. » Voilà ce que le directeur adjoint du PSG, Philippe Boindrieux, aurait objecté la semaine dernière à une direction du personnel bien remontée. Selon L'Équipe, celle-ci venait d'apprendre, lors d'une réunion de comité d'entreprise de routine, que les salariés « lambda » du club qatari ne recevraient pas de primes d'intéressement cette année. En cause : l'absence de bénéfices du club qatari, plombé par le versement des indemnités de licenciement de Laurent Blanc et de deux de ses adjoints, Jean-Louis Gasset et Philippe Lambert, a avancé Philippe Boindrieux.

L'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a reçu 22 millions d'euros brut dans le cadre de son départ, le 30 juin dernier. Dans un premier temps, la direction avait reconduit son contrat, avant de le remercier quatre mois plus tard. Arrivé au PSG en 2013, Blanc a décroché deux quadruplés Ligue 1-Coupe de France-Coupe de la Ligue-Trophée des champions avec le club de la capitale (11 titres en tout en trois saisons). Mais l'ancien défenseur international et champion du monde 1998 a fini par payer son incapacité à franchir le cap des quarts de finale en Ligue des champions.

Manque de moyens ?

Selon une étude de Deloitte publiée en janvier 2016, le PSG, boosté par des partenariats lucratifs, est devenu le quatrième club le plus riche du monde en générant plus de 480...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant