PSG : éventuellement, on pourrait envisager de conclure ?

le
0
PSG : éventuellement, on pourrait envisager de conclure ?
PSG : éventuellement, on pourrait envisager de conclure ?

Éliminé en Ligue des champions sans combattre, le PSG n'a pas terminé sa saison pour autant. Avec une finale de Coupe de France et un titre de champion à conserver, les Parisiens ont là l'occasion unique de réaliser un grand chelem sur le territoire national. Ça serait vraiment con de s'en priver.

Des quatre équipes éliminées en Ligue des champions cette semaine, le PSG doit être celle qui en garde le moins de regrets finalement. Quasiment éliminé après le match aller au Parc des Princes, le club de la capitale s'est présenté pour un vulgaire échauffement au Nou Camp. Aussi bien dans les attitudes et les discours de veille de match que sur le terrain, rien n'a été mis en place pour tenter de réaliser un exploit. Oui, le FC Barcelone était trop fort, mais les Parisiens ont donné le bâton bien trop facilement pour se faire bouter hors d'Europe. Finalement, le retour à la dure réalité de la Ligue 1 n'est pas si compliqué. L'an dernier, la déception de Chelsea avait plombé la fin de saison parisienne. Cette année, c'est différent. D'une parce que le deuil de la C1 a sans doute été fait entre la gifle du match aller et le déplacement à Nice. De deux parce que le championnat est loin d'être joué. Devancés par l'OL à la différence de buts (mais avec un match en moins), les Parisiens ont leur destin dans les guiboles. Un sans-faute et le titre est dans la poche. Dès mardi soir, les joueurs parisiens étaient d'ailleurs dans cette optique-là. Pas le temps pour les regrets comme on dit dans le 92. " Il y a de la déception, mais, par rapport aux années précédentes, il y a moins d'amertume parce que, cette fois, l'adversaire nous a été supérieur, avançait Blaise Matuidi en zone mixte avant de se pencher sur la réception de Lille et la fin de saison. Ce serait historique en France. Bien sûr qu'on a tous envie d'entrer dans l'histoire. On va tout faire pour. On a notre destin entre nos mains pour que ce soit une très belle saison. On ne va rien lâcher et se concentrer là-dessus. " On a longtemps reproché aux Parisiens de snober la Ligue 1 au profit de l'Europe. Là, c'est l'inverse. Les joueurs de Laurent Blanc n'avaient pas les armes pour prétendre à plus sur la scène européenne. Or, ils n'ont pas l'avance qu'ils avaient l'an dernier à la même époque en Ligue 1 pour se la couler douce en attendant les vacances. Surtout avec la suspension de Zlatan Ibrahimović pour encore deux matchs. Contre Lille, il faudra gagner. Peu importe la manière.
Un triplé historique, mais banalisé
Au calendrier donc, sept matchs. Six en Ligue 1 : Lille, Metz, Nantes, Guingamp, Montpellier et Reims. Un en Coupe de France : Auxerre, en finale. De ses sept matchs vont dépendre beaucoup de choses. La capacité de…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant