PSG : douze casseurs présumés jugés en comparution immédiate

le
1
Au total, quarante-sept personnes ont été interpellées suite aux événements de lundi qui ont fait trente blessés légers.

Avocate commise d'office, Me Yasmina Le Ber défend quatre des douze prévenus qui ont comparu mercredi devant deux sections de la vingt-troisième chambre correctionnelle du palais de justice de Paris. Tous étaient jugés en comparution immédiate pour les violences qui ont marqué les célébrations de la victoire du Paris Saint-Germain en Ligue 1, lundi soir. Et l'avocate est clairement inquiète: «J'espère que les magistrats prouveront leur indépendance en rendant des décisions motivées et non circonstancielles.»

Ses clients ont entre 18 et 22 ans. «Et aucun d'entre eux, sauf un, n'a de casier judiciaire, précise-t-elle. Deux travaillent, l'un est lycéen et passe son bac cette année. Le dernier est étudiant.» Bref, les quatre jeunes hommes n'ont rien du profil des «casseurs» ou des «ultras». Pourtant, ils comparaissent pour vols en réunion...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 le mercredi 15 mai 2013 à 22:23

    Et voilà le triste commentaire d'un avocat qui trouve encore des excuses à ces "pauvres petits casseurs" qui n'en sont qu'à leur première inculpation. Mais où va t'on avec de tels raisonnements totalement décalés et laxistes ????