PSG : Blanc reconnait qu'il était difficile de mobiliser ses joueurs

le
0

Laurent Blanc n'a pas caché qu'il avait été compliqué pour le PSG d'aborder au mieux la réception de Monaco dimanche (0-2), une semaine après avoir assuré son titre de champion de France.

En s’étant enlevé un problème, le PSG s’en est créé un autre. Après avoir laissé des plumes dans le sprint final la saison passée en cravachant jusqu’à la 37eme journée pour conserver son titre en L1, les Parisiens découvrent une autre situation cette année. Sacrés dès la semaine passée grâce à leur succès à Troyes (0-9), ils ont craqué à domicile contre Monaco (0-2). Tout sauf une coïncidence selon Laurent Blanc. « C’est toujours difficile de mobiliser les joueurs quand vous avez atteint l’objectif, a reconnu l’entraîneur parisien au micro de Canal+ après la rencontre. La dernière défaite du PSG au Parc des Princes, c’était contre Rennes, quand on avait su avant le match qu’on était champions (ndlr : revers 1-2, le 7 mai 2014). Je ne pense pas que ce soit un hasard. »

« Le match n’a pas été si mauvais »

Le technicien cévenol assure pourtant que tout n’est pas à jeter dans la prestation parisienne.  « On peut se retrancher derrière la décompression, mais je pense que le match n’a pas été si mauvais que ça. La première mi-temps du PSG a été bonne, on s’est créé des occasions. Le seul problème, c’est qu’on n’a pas été efficace. On aurait dû marquer un but, on l’a marqué d’ailleurs. Monaco a très bien joué, nous a mis en difficulté pendant quinze minutes et a réussi à marquer. C’était dur de jouer ce match-là, d’autant plus que Monaco nous l’a rendu difficile. Bravo à cette équipe-là. Quand le PSG perd, on recherche toujours ses failles, mais il faut aussi féliciter l’adversaire. Il a joué crânement sa chance, très défensivement, mais il s’est bien projeté avec des joueurs offensifs de talent. »

« Une bonne chose, c’est qu’on n’a pas de blessés »

Paris a néanmoins reçu une bonne nouvelle dans la journée : la défaite de Manchester City, son futur adversaire en quarts de finale de la Ligue des Champions, dans le derby contre United (0-2). Le tout avec les blessures de Raheem Sterling et de Joe Hart. « C’est difficile pour tout le monde, surtout après un match de Ligue des Champions et avant les trêves internationales. Je crains toujours ces matchs. Mais il y a une bonne chose ce soir (dimanche), c’est qu’on n’a pas de blessés. Manchester City, c’est dans quinze jours. Les joueurs s’en vont dix jours, ce n’est pas la meilleure des préparations. Tous les clubs sont soumis au même régime. On récupérera nos joueurs le mercredi, le jeudi, le vendredi. On aura ce match contre Nice, mais ce sera difficile pour les Sud-Américains. » Encore des problèmes à venir pour Blanc.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant