PSA veut supprimer une équipe et réduire les effectifs à Poissy

le
0
    PARIS, 4 février (Reuters) - PSA Peugeot Citroën  PEUP.PA  
envisage de supprimer progressivement l'équipe de nuit de son 
usine de Poissy (Yvelines) pour s'adapter à la baisse des 
volumes prévue et de réduire les effectifs du site de 850 
personnes environ, a-t-on appris jeudi de trois sources 
syndicales. 
    Ce projet, sans licenciement, a été présenté aux 
représentants des salariés lors d'un Comité central d'entreprise 
extraordinaire. 
    "Les résultats commerciaux et le volume de production 
prévisionnel 2016 nous ont amenés à maintenir plus longtemps 
qu'initialement prévu l'équipe de nuit", a déclaré un 
porte-parole de PSA. 
    "En fonction des prévisions de volumes 2017, nous pourrions 
ajuster notre organisation du travail, (avec la) possibilité 
d'un passage progressif de trois à deux équipes, ce qui relève 
de la gestion courante d'une usine." 
    Le site de Poissy, qui a récupéré la production des Citroën 
C3 d'Aulnay-sous-Bois lors de la fermeture de cette usine, 
produit également la DS3 et certaines versions de la Peugeot 
208.  
    La délocalisation de la future C3 en Slovaquie à l'horizon 
2017 devrait notamment entraîner une rechute des volumes à 
Poissy, attendus à 140.000 voitures par an l'an prochain et 
entre 120.000 et 130.000 en 2018, contre 235.000 prévus en 2016. 
    L'équipe de nuit serait ainsi réduite de moitié à partir de 
novembre prochain, puis complètement supprimée au printemps 
2017. Fin 2018, l'usine accueillera en revanche une nouvelle 
citadine premium, sans doute de la gamme DS. 
    La réduction des effectifs du site passera par la mobilité 
interne, les départs volontaires sécurisés et des congés senior. 
Au total, jusqu'à 850 personnes pourraient être concernées sur 
4.500 personnes environ. 
    Engagé dans un vaste programme de redressement financier, 
"Back in the race", PSA a également annoncé l'externalisation 
d'une partie de sa direction informatique, selon les sources, 
cette décision concernant entre 210 et 218 personnes de 
différents sites du group, dont le contrat de travail serait 
transféré chez Cap Gemini  CAPP.PA . 
    La SSII n'a pas souhaité faire de commentaire dans 
l'immédiat. 
    Dans un tract, la CGT a fait savoir son "complet désaccord 
avec cette politique de sous-traitance", demandant que les 
salariés qui le souhaitent puissent rester chez PSA. 
    La CFTC estime de son côté "que toutes les solutions 
permettant de maintenir l'emploi sur Poissy et de faciliter les 
reclassements en interne n'ont pas été explorées" et propose 
notamment l'élargissement des mesures d'adaptation des emplois 
et des compétences à d'autres métiers et à des pôles voisins. 
 
 (Gilles Guillaume, édité par Benjamin Mallet) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant