PSA va confirmer l'arrivée de Carlos Tavares comme numéro 2

le
2
PSA SUR LE POINT D?ANNONCER L'ARRIVÉE DE CARLOS TAVARES AU POSTE DE NUMÉRO DEUX
PSA SUR LE POINT D?ANNONCER L'ARRIVÉE DE CARLOS TAVARES AU POSTE DE NUMÉRO DEUX

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën annoncera ce soir aux représentants syndicaux que Carlos Tavares, ex-directeur général délégué de Renault, est nommé au poste de numéro deux du groupe, a-t-on appris lundi de trois sources proches du dossier.

"Il y a eu un conseil de surveillance extraordinaire ce matin", a dit une source syndicale sous couvert d'anonymat.

La direction doit faire une annonce au comité de groupe européen à 17h30, ont précisé les trois sources.

L'ordre du jour de la réunion ne figure pas sur la convocation. Mais selon les sources, le groupe va annoncer l'arrivée de Carlos Tavares, 55 ans, au sein de PSA pour succéder à terme à Philippe Varin, qui préside depuis 2009 le directoire du premier constructeur automobile français.

Une des sources a précisé que l'ancien numéro deux de Renault pourrait prendre la direction de PSA d'ici l'été 2014.

PSA s'est refusé à tout commentaire.

Samedi, plusieurs sources proches du dossier ont indiqué à Reuters que PSA recevait actuellement des candidats pour remplacer Philippe Varin.

En Bourse, à 14h32, l'action PSA gagne 4,45% à 10,685 euros, plus forte hausse de l'indice SBF 120 (+0,6%).

"Un changement à la tête du groupe serait bien vu du marché car il signalerait que PSA et la famille Peugeot sont prêts à procéder à des changements importants", commente Eric Hauser, analyste chez International Strategy & Investment. "Nous considérons Tavares comme un recrutement de poids."

L'action PSA profite aussi de l'hypothèse d'une relance des exportations vers l'Iran après l'accord préliminaire sur le programme nucléaire iranien conclu dimanche à Genève.

Philippe Varin, 61 ans, est confronté à l'une des pires crises de l'histoire de PSA. Ancien patron du groupe de sidérurgie Corus dont il a piloté la restructuration, il a conduit ces derniers mois un vaste plan social chez PSA, passant notamment par la fermeture programmée de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, et s'est efforcé d'accélérer l'internationalisation des marques Peugeot et Citroën en scellant début 2012 une alliance avec l'américain General Motors.

Selon des sources proches du dossier, c'est vers le chinois Dongfeng que PSA se tourne désormais pour accélérer son développement international. Selon ces sources, PSA envisage une augmentation de capital qui verrait l'Etat français et Dongfeng, déjà partenaire de PSA, prendre chacun une participation dans le groupe.

Une arrivée de Carlos Tavares signifierait que Philippe Varin n'irait pas au bout de son deuxième mandat, qui a été renouvelé pour quatre ans lors de l'assemblée générale du printemps dernier.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titide le lundi 25 nov 2013 à 16:02

    Bizarre ce Reuters qui annonce toujours des choses-souvent fausses- grace à des informations anonymes !!

  • ANOSRA le lundi 25 nov 2013 à 15:18

    La rivalité de PSA avec Renault sera à son apogée !!!