PSA : une retraite chapeau qui fait débat

le
3

21 millions d'euros, le montant de la provision pour la retraite-chapeau de Philippe Varin
21 millions d'euros, le montant de la provision pour la retraite-chapeau de Philippe Varin

21 millions d'euros, c'est le montant de la retraite chapeau provisionnée par PSA Peugeot Citroën pour Philippe Varin, l'actuel président du directoire. La polémique s'est amplifiée jeudi alors que l'entreprise va mal. Le gouvernement demande au constructeur de revoir sa copie.

La polémique sur le montant de la retraite chapeau de Philippe Varin enfle. La semaine où PSA Peugeot Citroën annonce la nomination de Carlos Tavarès (ex numéro 2 de Renault) au directoire en vue de prendre en 2014 les rênes du constructeur en difficulté, on apprend en effet qu'une somme de 21 millions d'euros a été provisionnée pour la retraite chapeau de Philippe Varin. Or, l'actuel président du directoire n'a pas fait valoir ses droits à la retraite et le montant ne correspond pas à la somme qu'il percevra effectivement.

« Les 21 millions dont on parle, c'est un calcul comptable sur 25 ans et qui comprend pour les 2/3 des impôts et taxes » s'est justifié Philippe Varin. A la mi-journée, le constructeur avait précisé dans un communiqué que « la pension de retraite total du dirigeant de PSA, y compris les régimes de retraites obligatoires et conventionnels, s'élèverait à environ 310 000 euros par an après charges fiscales et sociales (...). L'essentiel de cette somme (étant) constituée de taxes, impôts et cotisations ».

Cette polémique intervient cependant dans une entreprise en grande difficulté financière, toujours sous le choc de l'annonce en juillet 2012 d'un plan social prévoyant la suppression de 8 000 postes et la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois. Le gouvernement a demandé jeudi à la direction du constructeur de revoir les modalités de cette retraite chapeau qui ne passe pas. Si l'Etat a peu de moyens de pression sur cette entreprise privée, Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, n'a pas hésité à rappeler que PSA Finance, la banque du constructeur, avait bénéficié d'une garantie de l'Etat à hauteur de 7 milliards d'euros.

Retraite : les engagements de PSA pour les membres du directoire


J.G

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lolin le mercredi 27 nov 2013 à 18:20

    Et le cout du travail prôné par GATTAZ???

  • pbenard6 le mercredi 27 nov 2013 à 17:29

    varin est-il chinois?

  • s.lux le mercredi 27 nov 2013 à 17:23

    combien de voitures faut-il vendre pour arriver à ce montant ?? la marge par véhicule est énorme ! Dorénavant, je n'achèterai plus de voiture à moins de 25% de remise !