PSA s'attend à une forte perte au second semestre

le
0
Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, a confirmé les difficultés du groupe automobile face à la dégradation du marché automobile. Aucun «licenciement économique» en France n'est prévu, selon lui.

Pour la troisième fois de l'année - après juillet et octobre - , PSA Peugeot Citroën avertit sur ses résultats. Au cours d'une audition devant la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, le président du directoire du constructeur automobile a affirmé que le groupe accusera une perte opérationnelle en 2011. «Nous allons être en perte significative, avec un cash flow qui sera négatif», a-t-il affirmé. En Bourse, le titre suit la tendance baissière du CAC 40, reculant de 1,44% à 12 euros, alors que l'indice boursier lâche 1,90%.

PSA subit ainsi la dégradation des ventes en Europe qui ont reculé de 0,3% depuis le début de l'année. Le Comité des constructeurs d'automobiles français s'attend à un recul des immatriculations de voitures neuves en France de 3% à 5% cette année. Et les perspectives pour 2012 ne sont pas rassurantes. Selon une étude de Pricewaterhousecoopers, les ventes automobiles en France pour l'année prochaine pourraient recule

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant