PSA-Résultats record au S1 malgré l'effet changes sur les ventes

le
0
    * Marge opérationnelle de l'automobile à 6,8% 
    * Bénéfice net pdg doublé à E1,21 milliard 
    * CA -0,9% à cause des changes, semestre creux en nouveautés 
    * Hormis l'effet devise, pas de perturbation de marché à 
cause du Brexit 
    * E200 mlns de baisse des coûts fixes supplémentaires en 
2016 
 
 (Actualisé avec téléconférence et précisions) 
    par Gilles Guillaume 
    PARIS, 27 juillet (Reuters) - PSA  PEUP.PA  a fait état 
mercredi de résultats records au premier semestre malgré une 
légère baisse de son chiffre d'affaires imputable aux effets de 
changes négatifs, signe que le plan de redressement du 
constructeur automobile continue de porter ses fruits. 
    Le groupe, dont la marge opérationnelle courante de la 
division automobile a atteint 6,8%, contre 1% en moyenne sur les 
quinze années précédentes, a dégagé un bénéfice net de 1,21 
milliard d'euros au premier semestre, contre 571 millions un an 
plus tôt. 
    Les résultats 2015 sont retraités pour tenir compte de la 
vente par Faurecia  EPED.PA , dont PSA détient 46%, de ses 
pare-chocs à Plastic Omnium  PLOF.PA , opération devant être 
bouclée ce vendredi. 
    Le résultat opérationnel courant de PSA a grimpé de 32% au 
premier semestre tandis que dans l'intervalle le chiffre 
d'affaires a reculé de 0,9% après effets de changes à 27,8 
milliards d'euros. 
    "Alors que nous ne bénéficions pas encore du renouvellement 
accéléré de notre gamme, qui va commencer dans les mois à venir, 
nous établissons un record de rentabilité au premier semestre",  
a déclaré le directeur financier Jean-Baptiste de Chatillon, au 
cours d'une téléconférence de presse. "Nous prouvons ainsi que 
nous avons les clés d'une forte performance dans un 
environnement instable." 
    Le bénéfice net dépasse la plus optimiste des prévisions 
d'analystes, dont le consensus Financial Inquiry réalisé pour 
Reuters donnait 827 millions d'euros. Pour le chiffre 
d'affaires, le consensus donnait 28,2 milliards d'euros,  
    Le plan "Push to pass" vient de prendre le relais du plan de 
redressement "Back in the race", qui a permis à PSA de sortir de 
la grave crise financière qu'il a traversée en 2012 via un plan 
d'économies drastique et le recentrage de l'activité sur les 
marchés et les modèles les plus rentables. 
    Le groupe, qui ne donne toujours pas de prévisions pour 
2016, a confirmé les ambitions moyen terme de son plan en cours, 
notamment une marge opérationnelle courante moyenne de 4% pour 
la division automobile sur la période 2016-2018 et une cible à 
6% en 2021, ainsi qu'une croissance de 10% du chiffre d'affaires 
à changes constants entre 2015 et 2018. 
    Il a également confirmé s'attendre à une croissance de 4% du 
marché automobile européen sur l'ensemble de l'année et révisé 
de +5% à +8% son estimation pour la Chine, où il entend réduire 
de 10% par an ses coûts pour s'adapter à un marché devenu très 
concurrentiel. 
    Le directeur financier Jean-Baptiste de Chatillon a indiqué 
que le groupe prévoyait de réduire en tout de 200 millions 
d'euros supplémentaires ses frais fixes cette année, une mesure 
qui lui permettra de compenser les effets négatifs de la baisse 
de la livre sterling sur fond de Brexit. 
    Les gains cumulés depuis 2013 atteindront ainsi 1,2 milliard 
d'euros. 
    "C'est un signe d'agilité pour faire face à toute turbulence 
économique du contexte externe", a ajouté Jean-Baptiste de 
Chatillon, précisant que l'issue du référendum n'avait pas 
provoqué pour l'instant de turbulence particulière sur les 
marchés, hormis les changes. PSA est le quatrième constructeur 
en Grande-Bretagne avec une part de marché de 8,5%. 
 
 (Edité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant