PSA renoue avec un bénéfice net, reconstruction achevée

le
1
    * Premier bénéfice net depuis 2010 
    * Marge opérationnelle de l'automobile à 5%, au plus haut de 
2002 
    * Plan de redressement "Back in the race" officiellement 
finalisé 
    * Nouveau plan stratégique à moyen terme le 5 avril 
    * Prime d'intéressement de 2.000 euros pour chaque 
salarié-pdt 
    * Bercy a démenti être prêt à céder ses parts dans PSA-CFO 
 
 (Actualisé avec téléconférence, Tavares sur RTL et précisions) 
    par Gilles Guillaume 
    PARIS, 24 février (Reuters) - PSA Peugeot Citroën  PEUP.PA  
a annoncé mercredi avoir renoué avec un bénéfice net en 2015 et 
avoir atteint en avance tous les objectifs de son plan de 
redressement économique qu'il a désormais officiellement achevé. 
    Le constructeur automobile, qui avait traversé de graves 
difficultés financières en 2012, présentera le 5 avril un 
nouveau plan stratégique pour prendre la relève de son plan 
"Back in the race". 
    "Nous avons réalisé notre plan dans un temps record grâce à 
la mobilisation de toute l'entreprise et de ses partenaires", a 
déclaré le président du directoire Carlos Tavares, cité dans un 
communiqué.  
    "Je salue cette victoire collective qui nous remet dans la 
course et qui démontre le potentiel de PSA. Dans un 
environnement international instable, l'agilité et l'excellence 
opérationnelle sont les clés du succès." 
    Le groupe, qui avait déjà renoué en 2014 avec un bénéfice 
opérationnel, a dégagé l'an dernier un résultat net positif de 
1,2 milliard d'euros, contre une perte de 555 millions sur 
l'exercice précédent.  
    PSA, qui n'avait pas affiché de résultat net positif depuis 
2010, attendra toutefois l'an prochain pour reprendre une 
politique de dividende. 
    Sur RTL, Carlos Tavares a annoncé en revanche que chaque 
salarié en France recevrait dès maintenant une prime 
d'intéressement renforcée de 2.000 euros en moyenne. "C'est 
évidemment la traduction immédiate des très bons résultats que 
collectivement nous avons réalisés", a-t-il expliqué. 
    Le bénéfice opérationnel de PSA a triplé à 2,7 milliards 
d'euros en 2015, donnant une marge de 5% dans la division 
automobile - au plus haut depuis 2002 - alors que le groupe 
visait 2% en 2018 et 5% sur 2019-2023. 
    Il a également généré l'an dernier un free cash flow 
opérationnel de 3,8 milliards d'euros, contre un objectif de 
deux milliards sur 2015-2017. 
    Interrogé sur les informations de la mi-février selon 
lesquelles l'Etat français, actionnaire à 14%, serait prêt à 
vendre sa participation au vu du redressement de PSA 
 ID:nL8N15V2J2 , le directeur financier Jean-Baptiste de 
Chatillon a répondu que celles-ci avaient été démenties. "Pour 
moi, ça a été complètement démenti par Bercy comme étant une 
mauvaise interprétation (...) Il n'y avait aucune intention 
derrière", a-t-il déclaré. 
     
    Le communiqué et la présentation: 
    http://bit.ly/1ppUraz 
     
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 il y a 10 mois

    Bravo à PSA avec une prime pour les ouvriers. Bravo. Achetons Français, achetons PSA