PSA réfléchit à l'après-Varin

le
1
INFO LE FIGARO - Un chasseur de tête doit trouver un numéro deux opérationnel pour seconder le patron du constructeur, mobilisé par les négociations sur l'augmentation de capital.

Le conseil de surveillance de PSA, présidé par Thierry Peugeot, a fait appel aux services d'un chasseur de têtes. De sources concordantes, sa mission est de sélectionner un numéro deux opérationnel pour le constructeur. «Les négociations engagées sur le futur tour de table du groupe sont terriblement chronophages. Philippe Varin (le président du directoire, NDLR) ne peut pas tout faire. Il lui faut du renfort pour faire tourner la maison», explique une source proche du dossier.

Des entretiens avec des candidats potentiels seraient déjà en cours, et suivis par le comité des nominations du conseil de surveillance. Dans ce processus, connu et voulu par Philippe Varin, un nom est déjà sur toutes les lèvres: celui de Carlos Tavares, qui dirigeait Renault jusqu'à ce qu'il soit déba...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mxlib le dimanche 24 nov 2013 à 20:29

    Dongfeng est un mastodonte de l'automobile, détenu par l’état chinois.Une montée au capital de PSA à hauteur de 25% par Dongfeng est très dangereuse.Si par la suite des actionnaires ou des membres de la famille Peugeot vendent leurs actions, on risque de perdre assez vite le contrôle du capital de PSA Peugeot Citroën … avant de voir partir toutes les usines … - après la technologie…