PSA projette une «alliance stratégique» avec AramisAuto

le
0
Le Premier ministre Manuel Valls dans une voiture du groupe PSA, aux côtés du patron du constructeur Carlos Tavares (à droite), lors du Mondial de l'automobile de Paris, le 30 septembre 2016. (© M. Medina / AFP)
Le Premier ministre Manuel Valls dans une voiture du groupe PSA, aux côtés du patron du constructeur Carlos Tavares (à droite), lors du Mondial de l'automobile de Paris, le 30 septembre 2016. (© M. Medina / AFP)

«PSA et Aramisauto, leader de la vente en ligne de véhicules d'occasion, sont entrés en négociations exclusives en vue de conclure une alliance capitalistique et stratégique pour accélérer le développement des ventes en ligne de véhicules d'occasion et de services associés», selon un communiqué.

«Cette alliance permettra au Groupe PSA de rentrer sur le marché de la vente en ligne de véhicules d'occasion aux côtés d'un leader et également de proposer aux clients d'AramisAuto ses offres de financement, d'assurance, de garantie et d'entretien» des véhicules d'occasion, selon la même source.

Fondé en 2001, AramisAuto «devrait atteindre 32.000 ventes» et un chiffre d'affaires de 360 millions d'euros cette année.

De son côté, PSA compte sur cette alliance espérée pour contribuer à développer sa présence dans le véhicule d'occasion, où il prévoit une offensive dans le cadre de son plan stratégique à cinq ans.

«Notre ambition est de quasiment doubler nos ventes de véhicules d'occasion pour atteindre 800.000 ventes d'ici à 2021 et de multiplier par quatre les profits liés à cette activité», a indiqué le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, cité dans le communiqué.

Ce matin, le titre Peugeot s'apprécie de 0,8% dans un marché en baisse.

Le Revenu, avec AFP

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant