PSA prévoit une usine au Maroc, peut-être à Kenitra

le
0

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën pourrait annoncer prochainement un projet d'usine au Maroc, a-t-on appris vendredi auprès d'une source proche du groupe, et jeter son dévolu sur la zone franche de Kenitra.

Le site, qui afficherait une capacité de production initiale de l'ordre de 100.000 unités, pourrait être annoncé dès le mois de juin, a ajouté la source, confirmant une information de l'agence Bloomberg.

Un porte-parole de PSA a déclaré que le groupe "se concentre actuellement sur le développement de ses ventes avant d'envisager une présence industrielle" au Maroc.

"A moyen terme, on réfléchit à une présence industrielle pour accompagner le développement des marques dans la région", a-t-il ajouté, tout en précisant que si le Maroc fait partie des options à l'étude, il n'est pas le seul pays.

PSA a déjà produit des voitures sur le sol marocain par le passé, mais à l'heure actuelle l'usine Somaca de Casablanca, dont il détient toujours 20%, fabrique intégralement pour Renault en vertu d'un contrat courant jusqu'en 2017.

"La zone franche 'Atlantic Free Zone' de Kenitra est le seul scénario, car là est la disponibilité", a indiqué une autre source, proche du dossier. La deuxième grande zone franche du Maroc, celle de Tanger, est quant à elle largement occupée par Renault, arrivé sur place en 2012.

Reuters a rapporté fin 2014 que le Maroc, où PSA a externalisé des activités de R&D pour profiter de coûts salariaux quatre fois inférieurs à la France, faisait partie des projets du nouveau président du directoire Carlos Tavares, mais la priorité à ce moment-là allait au rééquilibrage des capacités de production existantes en Europe.

Une zone franche, comme Tanger sur la côte nord du pays, ou Kenitra sur la côte ouest, permet aux industriels de bénéficier pendant 25 ans d'un régime fiscal très avantageux sur leurs exportations.

L'Afrique fait partie des priorités de développement de PSA, et le groupe a signé l'an dernier un accord d'assemblage au Nigeria.

De Tanger, Renault exporte notamment son monospace low cost Lodgy vers tout le pourtour méditerranéen, y compris en Europe.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant