PSA perçoit les «signes du redressement»

le
0
Exposé à un marché européen toujours déprimé, le constructeur affiche un chiffre d'affaires de 27,7 milliards d'euros (-3,8%) au premier semestre et une perte de 426 millions (contre 818 millions l'an dernier). Mais il tient ses objectifs de rétablissement progressif de sa situation de trésorerie.

PSA Peugeot Citroën veut croire qu'il tient le bon bout. Au premier semestre 2013, le constructeur automobile a réduit sa perte nette part du groupe à 426 millions d'euros, contre 818 millions d'euros un an plus tôt. «Nous voyons les premiers signes de redressement du groupe», assure le président du directoire de PSA, Philippe Varin, dans un communiqué. Et s'il ne fallait citer qu'un chiffre à l'appui de cette thèse, ce serait celui du flux de trésorerie du groupe, positif de 203 millions d'euros au premier semestre (contre -450 millions un an plus tôt). Un point clef pour le constructeur, dont la viabilité dépend de sa capacité à mettre fin à l'hémorragie de cash c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant