PSA, Orange et Ericsson s'associent pour tester la 5G appliquée à l'automobile

le
0
PSA, Orange et Ericsson s'associent pour tester la 5G appliquée à l'automobile
PSA, Orange et Ericsson s'associent pour tester la 5G appliquée à l'automobile

Le constructeur automobile PSA, l'opérateur Orange et l'équipementier de télécoms Ericsson ont annoncé mercredi, en marge du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas la signature d'un partenariat afin de tester la future technologie mobile 5G appliquée à l'automobile.Ces tests, qui se dérouleront sur une piste d'essai située dans l'Hexagone et intégralement équipée en 5G, doivent permettre d'affiner la connectivité entre véhicules et avec d'autres objets connectés, et de mesurer la qualité de cette connexion. Dans un premier temps, les premiers tests porteront sur le signalement par un premier véhicule vers un second d'un obstacle sur la route ou sur l'alerte lors de l'approche d'un véhicule de secours.Ils s'inscrivent dans le cadre du déploiement d'un système de transport intelligent (Intelligent transport system, ITS), qui doit permettre d'améliorer la sécurité des véhicules."La technologie 5G jouera un rôle majeur dans les systèmes de transport du futur pour les opérateurs et l'industrie automobile. Avec des acteurs clés comme PSA et Orange, nous nous attelons à offrir les niveaux de sécurité et de sûreté requis" pour les véhicules connectés, a expliqué Franck Bouétard, PDG d'Ericsson France, dans un communiqué commun."Le véhicule connecté fait partie de nos axes stratégiques dans le domaine de l?internet des objets et les constructeurs nous attendent sur la connectivité pour notamment gérer à distance la maintenance et la mise à jour logicielle des systèmes embarqués", a détaillé Marie-Noëlle Jégo-Lavaissière, directrice exécutive en charge de l'innovation chez Orange.Il s'agira d'un des tous premiers tests en conditions réelles de services développés pour la 5G embarqués dans des véhicules connectés.Cet accord s'inscrit dans un grand mouvement de rapprochement entre l'industrie automobile et celle des télécoms en vue de préparer les prochaines générations de véhicules ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant