PSA ne se lancera pas seul en Inde, peut-être avec GM

le
0

par Laurence Frost

PEKIN (Reuters) - PSA Peugeot Citroën pourrait construire des voitures en Inde avec son nouveau partenaire General Motors, a indiqué mardi le directeur pour l'Asie du constructeur français, scellant ainsi l'abandon de son projet de se lancer seul sur le marché indien.

"On a le projet d'aller en Inde mais on a maintenant un partenaire global avec GM. GM a des usines en Inde donc il est évident qu'on reprend nos plans à la base pour regarder comment on peut faire cela plus intelligemment", a déclaré Grégoire Olivier à Reuters, lors d'une interview au salon de l'automobile de Pékin.

"Aujourd'hui on n'a rien à dire sur l'Inde, si ce n'est qu'on travaille et qu'on ne va pas avancer comme on avait prévu en construisant notre propre usine ; on regarde d'autres solutions", a-t-il ajouté.

Une porte-parole de General Motors a démenti l'existence d'un projet visant à construire des voitures en Inde avec PSA.

"Il n'y a rien de vrai là-dedans", a-t-elle déclaré. "Nous avons un partenariat avec (le chinois) SAIC en Inde et notre portefeuille de produits est le résultat de nos propres produits, combinés avec ceux de nos joint-ventures."

PSA, en difficulté financière, avait annoncé fin janvier réexaminer le calendrier de sa première usine indienne, un projet qui prévoyait initialement le lancement d'une Peugeot produite sur place en 2014 et un investissement de 650 millions d'euros.

"Il y a tout à fait matière à regarder à nouveau comment entrer en Inde. Il y a beaucoup d'autres façons que de commencer par mettre 600 millions d'euros sur la table, donc on est en train de regarder avec GM le type de voiture", a déclaré Grégoire Olivier.

"On n'envisage rien d'autre que de travailler avec eux sur un plan produits potentiellement plus efficace et avec une façon de le réaliser qui fasse faire des économies aux deux groupes."

Il a précisé que l'idée de construire une usine PSA dans l'Etat du Gujarat n'était pas totalement abandonnée mais seulement mise "sous le boisseau".

PSA et GM ont annoncé en février une alliance stratégique, grâce à laquelle le constructeur français espère accélérer l'internationalisation de ses ventes qui a été freinée par ses difficultés en Europe.

Parmi les projets communs annoncés à ce jour, les deux groupes ont mis l'accent sur l'Amérique latine avec le développement conjoint d'un petit véhicule, sans exclure de travailler ensemble ultérieurement sur d'autres marchés.

Gilles Guillaume pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant