PSA n'utilise presque plus la garantie de l'Etat-Tavares

le
0

PARIS, 15 avril (Reuters) - PSA Peugeot Citroën PEUP.PA n'utilise aujourd'hui presque plus la garantie de refinancement octroyée par l'Etat au plus fort de la crise traversée par le groupe, a déclaré mercredi le président du directoire Carlos Tavares. "Nous n'avons actuellement en circulation pas plus de 300 millions (d'euros) qui sont couverts par la garantie de l'Etat", a-t-il dit au cours d'une audition devant les commissions des Affaires économiques et du Développement durable de l'Assemblée nationale. Avec le retour de PSA à un bénéfice opérationnel l'an dernier, Carlos Tavares y voit une nouvelle preuve que le redressement économique du constructeur automobile est bien engagé. "Nous avons, (...) en conséquence de ces résultats, renoncé par anticipation à toute émission supplémentaire d'emprunt garanti par l'Etat", a-t-il ajouté. La garantie de refinancement de l'Etat pour des émissions obligataires nouvelles allait jusqu'à sept milliards d'euros sur la période 2013-2015. Au total, PSA l'aura utilisée à hauteur de 1,5 milliard d'euros depuis la mise en place du dispositif à l'automne 2012, quand l'Etat s'est porté à la rescousse de la filiale bancaire du groupe. L'an dernier, la forte amélioration de la génération de cash et le produit des augmentations de capital du début 2014 ont permis à PSA de retrouver une position financière nette positive de 548 millions d'euros, contre une dette nette de 4,2 milliards fin 2013. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant