PSA : les moyens de pression limités de Hollande

le
2
Le président de la République demande cependant que PSA renégocie le plan social qui prévoit 8000 suppressions d'emplois. Mais, il ne pourra pas s'opposer à la fermeture de l'usine d'Aulnay.

La «concertation» exigée par le président de la République avec la direction de PSA au sujet de son plan de suppression de 8000 postes et de fermeture de l'usine d'Aulnay a démarré sur les chapeaux de roue. «Je considère qu'il y a eu un mensonge», s'est emporté François Hollande samedi, lors de son entretien télévisé, en assurant que la direction du groupe avait «nié mener une réflexion» à ce sujet il y a un an. Le président s'est aussi insurgé contre le report de l'annonce après l'élection présidentielle de ce plan, décidé au printemps, avant d'invoquer le «comportement des actionnaires» qui ont empoché l'an passé 240 millions de dividende. Ni la direction de PSA ni la famille Peugeot, son premier actionnaire, ne souhaitent commenter les propos présidentiels, mais ces critiques ont de quoi leur rester en travers de la gorge.

Cette sortie masque en fait la difficulté du président de la République à contrer le plan de PSA. «L'État ne peut rester

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2941863 le lundi 16 juil 2012 à 15:49

    Ce qui démontre bien qu'hollande ne comprend rien à la finance !! Comment ose t-il parler de 240 millions de dividende qu'en on sait que le titre était à 56€ et que les petits et moyens se sont fait plumer !! Ce n'est pas quelques pièces de "dividende" qui feront effacer la perte des actionnaires. Quand on ne sait pas on fait comme rotweiller "on tourne son pouce 7 fois avant de parler"...

  • mlaure13 le lundi 16 juil 2012 à 11:39

    il y a tout de même des priorités … faire une allocution pour le 14 juillet, Sarkozy l'ayant abandonnée, lui se doit de la reprendre, (normal !) et pour être sûr que nous resterons devant nos écrans, on crée un buzz avec les états d'âmes de son fils envers la tweeteuse hystérique ! Avec un peu de chance, il va encore pleuvoir, ce sera parfait d'autant qu'il est habitué à la remontée des champs sous la pluie, c'est son truc ça, la flotte !