PSA lance la deuxième partie de son augmentation de capital

le
0
PSA FIXE LES MODALITÉS DE SON AUGMENTATION DE CAPITAL
PSA FIXE LES MODALITÉS DE SON AUGMENTATION DE CAPITAL

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a lancé mardi le deuxième volet de son augmentation de capital de 3,0 milliards d'euros qui se traduira par l'entrée de l'Etat français et du groupe chinois Dongfeng Motor au tour de table du constructeur automobile en difficulté.

L'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) de 1,95 milliard se combine à une augmentation de capital réservée à Dongfeng et à l'Etat d'un montant de 1,05 milliard, à l'attribution gratuite de bons de souscription d'action ("BSA") et au renouvellement d'une ligne de crédit de 3,0 milliards d?euros.

A l'issue de ces opérations, Dongfeng, l'Etat et la famille Peugeot détiendront comme prévu chacun 14,1% du capital du groupe. Le premier conseil de surveillance dont la composition reflétera ce nouveau tour de table se tient mardi après-midi.

Dongfeng souscrira à hauteur de 276 millions, l'Etat français de 276 millions également et la famille Peugeot à hauteur de 142 millions à l'augmentation de capital à DPS, le solde de l'opération étant garanti par un syndicat bancaire.

La parité de souscription pour ce volet de l'opération a été fixée à hauteur de sept nouvelles actions pour 12 actions détenues, au prix de 6,77 euros par action. L'opération se déroulera du 2 mai au 14 mai inclus.

Ces augmentations de capital permettront au constructeur de renforcer son bilan et de mettre en oeuvre le plan stratégique de son nouveau président, Carlos Tavares.

Le groupe compte sur le renforcement de ses liens avec son partenaire chinois pour l'aider à financer son développement et accélérer sa croissance en Chine et en Asie du Sud-Est.

PSA a accusé l'an dernier une lourde perte pour la deuxième année d'affilée, et a consommé près de 500 millions d'euros de free cash flow opérationnel. Le groupe prévoit le retour à un free cash flow positif au plus tard en 2016.

Vers 10h15, le titre Peugeot se traitait à 12,0 euros, en hausse de 4,3%, en données ajustées des BSA (-8% en données non ajustées).

(Jean-Michel Bélot, édité par Gilles Guillaume)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant