PSA : l'usine de Rennes fabriquera la remplaçante de la 5008

le
0
PSA : l'usine de Rennes fabriquera la remplaçante de la 5008
PSA : l'usine de Rennes fabriquera la remplaçante de la 5008

Bonne nouvelle pour l'usine PSA de Rennes (Ille-et-Vilaine). Alors que ce site, spécialisé dans la fabrication de véhicules moyen-haut de gamme pour les deux marques Peugeot et Citroën, connait d'importantes difficultés avec une baisse de la production émaillée par des journées de chômage partiel mais aussi avec le plan de départs volontaires en cours qui touche 1 400 salariés, la direction vient d'assurer l'avenir de cette usine. Denis Martin, directeur industriel, et Gilles Le Borgne, directeur recherche et développement de PSA Peugeot Citroën, ont annoncé ce jeudi que la remplaçante de la Peugeot 5008 (produite à Sochaux) viendrait sur les chaînes à partir de la mi-2016. A la clef, le groupe automobile va réaliser un investissement de 90 millions d'euros pour adapter les plateformes de production.

«A partir de 2017, les volumes de production envisagés s'élèveront à 70 000 unités par an ce qui portera la production du site à cet horizon à plus de 100 000 véhicules par an», précise la direction. Selon les syndicats, ce nouveau véhicule viendrait en remplacement de la C5 Citroën qui est, avec la 508 Peugeot, l'un des deux modèles fabriqués actuellement à la Janais.

En dix ans, le site est passé de 12000 à 4200 salariés

Cette annonce, qui s'inscrit dans le cadre du plan de compétitivité signé récemment avec les syndicats, a de quoi redonner le moral aux salariés. En une décennie ce site longtemps considéré comme étant le principal poumon économique du bassin rennais a vu ses effectifs passer de 12 000 à 4 200 salariés.

Cette année, l'usine a été obligée de prendre des mesures de chômage partiel pendant 80 jours. Et selon les syndicats, le plan de réindustrialisation mis en place par PSA a du mal à se se concrétiser. Le constructeur s'est engagé dans la création de 400 emplois mais seulement la moitié ont été pourvus. La SNCF va implanter un centre de maintenance des rames TGV, les 8 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant