PSA : l'imbroglio fiscal des BSA exclus du PEA

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Ouverte depuis le 2 mai dernier, l'augmentation de capital (1,953 milliard d'euros) du constructeur automobile, s'achèvera le 14 mai prochain. L'opération a déjà fait la joie des arbitragistes qui ont pu aussi spéculer sur les droits préférentiels de souscription (DPS) et les bons de souscription d'actions (BSA) remis aux actionnaires pour compenser la dilution produite mécaniquement par l'émission de ces nouvelles actions PSA.

Le cours du titre PSA a souffert de la mise en ?uvre complexe de cette levée de fonds. Encore que vendredi, il ait regagné près de 4% à 9,51 euros, en séance, limitant ainsi à 32% la dégelée en un mois. Les retardataires ont donc encore trois séances de Bourse pour se décider à participer à l'augmentation de capital : 7 actions nouvelles, au prix de le 6,77 euros par titre, pour 12 anciennes détenues. Les actionnaires de PSA ont reçu un DPS pour chaque action détenue avant le 30 avril dernier. Les droits [code ISIN FR0011872241] non exercés, le 14 mai prochain, n'auront plus aucune valeur après cette date.

L'augmentation de capital de près de 2 milliards d'euros coïncide avec les augmentations de capital réservées au constructeur automobile chinois Dongfeng et à l'État français, via la Sogepa, pour un montant cumulé de 1,048 milliard d'euros. À cette occasion, les holdings de la famille Peugeot (FFP et Etablissements Peugeot Frères) ont annoncé, vendredi, qu'ils avaient cédé des blocs portant

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant