PSA : l'ex-patron, Philippe Varin, touchera une retraite chapeau réduite à 300 000 ¤

le , mis à jour le
9
PSA : l'ex-patron, Philippe Varin, touchera une retraite chapeau réduite à 300 000 €
PSA : l'ex-patron, Philippe Varin, touchera une retraite chapeau réduite à 300 000 €

Sous la pression, il avait renoncé en 2013 à ce cadeau de départ d'une entreprise en pleine crise. L'ancien président du directoire de PSA Philippe Varin, qui a quitté la tête du groupe automobile début 2014, touchera pourtant bien une retraite chapeau de près de 300 000 euros par an révèle le site internet Deontofi.com. 

Cette retraite supplémentaire s'élèvera précisément à 299 000 euros brut par an en vertu des nouvelles règles sur les retraites supplémentaires mises en place par PSA Peugeot Citroën en 2014. Ce montant est d'ailleurs mentionné dans le document de référence 2014 de PSA publié fin mars.

Fin 2013, en partance du groupe automobile alors en difficultés, Philippe Varin avait dû pourtant renoncer aux 21 millions d'euros prévus pour sa retraite chapeau, face à l'avalanche de critiques suscitée par la publication de cette somme colossale.

«C'est inacceptable» pour Le Foll

Lors d'un point-presse après le conseil des ministres mercredi, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a jugé la retraite chapeau de Philippe Varin «inacceptable». «Quelle image, quelle idée on donne de l'exemplarité ? Franchement, quelque part, ça me met un peu en colère», a lâché Stéphane Le Foll. 

Tour de passe-passe contractuel

En réalité, l'ex-président du directoire du groupe a profité de la révision du système des retraites chapeau de ses dirigeants depuis le 1er janvier 2014, qui a revu à la baisse ces retraites supplémentaires. Mais pour bénéficier de ce nouveau système, Philippe Varin devait afficher au moins 5 ans d'ancienneté dans l'entreprise, «autrement dit, il ne (devait) pas quitter Peugeot avant le 1er juin 2014 pour toucher le pactole», avance Deontofi.com, alors qu'il doit officiellement quitter la présidence fin mars.

Or, son mandat a pris fin le 31 mars 2014, lorsque Carlos Tavares a pris la présidence du directoire de PSA. Selon Deontofi.com, «Peugeot lui signera ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • porcient le mercredi 6 mai 2015 à 15:16

    @34flora : pour les migrants vous pouvez aller te plaindre au petit chef du "travailer plus pour lui faire gagner plus". vous n'avez pas l'adresse, la voici, demander le nain au 238, rue de Vaugirard à Paris. ouvert toute la semaine. bonne après-midi.

  • marcmes2 le mercredi 6 mai 2015 à 14:06

    le plus honteux n'est pas sa retraite chapeau (même s'il n'a pas fait grand chose chez PSA) mais qu'il va continer à sévir chez AREVA où il ne fera sûrement pas grand chose non plus... à part compléter sa retaite qu'il trouve sûrement un peu faible...de qui se moque-ton ???? là est la vrai question

  • d.e.s.t. le mercredi 6 mai 2015 à 13:57

    Et si on se penchait sur les avantages indécents de la fonction publique qui conserve 1 million de fonctionnaires inutiles pour un coût, totalement exorbitant, M.Le Foll, de 60 MILLIARDS D'EUROS PAR AN, soit 200 000 retraites de M.Varin par an!

  • cell le mercredi 6 mai 2015 à 13:56

    Je ne comprend pas où est le malaise , il fallait aller à l'école; bande d'ignards !!!La CGT s'insurge alors que PEUGEOT respecte le contrat de travail de son patron !!!

  • JUFRABRE le mercredi 6 mai 2015 à 09:34

    Ce sont les salariés qui se serrent la ceinture depuis des années, qui vont être content. Au moins, ils savent où va l'argent qu'on leur demande de gagner... Notre système est un captalisme-féodal d'un autre âge... Il serait temps que cela se termine, de gré ou...

  • olivie91 le mercredi 6 mai 2015 à 06:37

    Et comme actionnaire je vote contre.

  • olivie91 le mercredi 6 mai 2015 à 06:34

    Quitte à se répéter une honte. Surtout que ce n est qu un simple salarié qui ne faisait pas l affaire. On va nous parler de contrat de travail et blabla et après être contre les aides sociales ou les retraites trop élevées des gens qui bossent réellement.

  • squal72 le mercredi 6 mai 2015 à 03:16

    une fois encore, la nullité est récompensée !!! Quand reviendrons-nous à bonnes valeurs: tu échoue, t'es viré sans indemnités ???? Cela ne présage rien de bon pour les années à venir !!! La fabrique de mauvais étant aujourd'hui bien implantée dans tous les milieux. Cela se voit sur la courbe du chômage !!!

  • ttleme le mercredi 6 mai 2015 à 00:21

    le loto des copains coquins qui gagnent à tous les coups, même si t'es nul du moment que tu fais partie de la néo-aristocratie-enarchie tu as le droit à la plus grosse part du gâteau.