PSA-L'État français "gardera sa part" au capital, dit Hollande

le
0
    PARIS, 19 janvier (Reuters) - L'État français conservera sa 
part dans le capital du groupe PSA  PEUP.PA , a déclaré jeudi 
François Hollande lors d'un déplacement sur un site du groupe 
automobile près de Charleville-Mézières (Ardennes). 
    "L'État a fait son devoir et a pris une part au capital du 
groupe PSA et l'État gardera sa part, c'est votre garantie", 
peut-on lire dans un tweet de l'Elysée. 
    L'Etat français et le chinois Dongfeng Motors  0489.HK  sont 
entrés au capital lors du sauvetage du constructeur automobile 
en 2014, à hauteur de 14% chacun environ, à parité avec la 
famille Peugeot fondatrice du groupe. 
    En mai 2016, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron avait 
déclaré que les pouvoirs publics n'avaient pas vocation à 
"rester indéfiniment" au capital de PSA.  
    Le président du directoire Carlos Tavares plaide de son côté 
pour un maintien de l'équilibre actuel entre les trois grands 
actionnaires. 
    La participation de la famille Peugeot dans le constructeur 
est passée en janvier de 13,7% du capital à 12,9% à la suite de 
l'augmentation du nombre total d'actions du constructeur 
automobile après l'exercice de bons de souscription d'actions 
(BSA) prévus lors de l'augmentation de capital de 2014. 
    Chacun détenait jusqu'ici 13,7% du capital, et cet équilibre 
devrait maintenant ressortir à 12,9% pour chacun des trois après 
l'exercice des BSA.   
 
 (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant