PSA : l'État et le chinois Dongfeng entrent en force

le
0

Le constructeur français prépare une augmentation de capital qui fera une large place à son partenaire chinois Dongfeng, ainsi qu'à l'Etat français. Bercy a salué un projet qui conforte «la pérennité» et «l'ancrage en France» du groupe. La famille Peugeot perdrait le premier rôle.

Cette fois, c'est la dernière ligne droite. Au lendemain du conseil de surveillance réuni dimanche soir chez PSA, l'entreprise, puis Bercy, ont confirmé lundi soir le projet d'augmentation de capital du constructeur, pour un montant «de l'ordre de 3 milliards d'euros». Une officialisation comme pour forcer le destin, et qui résulte des «négociations intenses menées ces derniers jours», indique un proche du dossier.

PSA a ainsi précisé son «scénario privilégié», qu'en interne on baptisait «A''» (A seconde): il s'agit de procéder à une augmentation de capital réservée au profit du groupe chinois Dongfeng et de l'Etat français, qui a dit lundi «être prêt à accompagner l'opération...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant