PSA examine plusieurs options pour soutenir Banque PSA Finance

le
0
UN SAUVETAGE DE LA FILIALE BANCAIRE DE PSA SERAIT EN NÉGOCIATION
UN SAUVETAGE DE LA FILIALE BANCAIRE DE PSA SERAIT EN NÉGOCIATION

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a confirmé mercredi examiner plusieurs options pour soutenir son activité bancaire Banque PSA Finance, tout en précisant que le choix des mesures n'était pas encore arrêté.

Selon Le Figaro, un sauvetage de Banque PSA Finance (BPF) est en négociation sous l'égide du ministère des Finances et du Trésor et avec les banques de la place.

"La direction du groupe PSA Peugeot Citroën examine différentes options visant à définir la mise en place de solutions permettant à Banque PSA de maintenir un volume de financement vers ses clients finaux et les réseaux de concessionnaires suffisant au bon fonctionnement de la filière automobile et du groupe PSA dans son ensemble", a déclaré à Reuters un porte-parole du groupe.

"Ni le principe, ni les modalités de ces solutions ne sont aujourd'hui arrêtées", a-t-il ajouté.

D'après Le Figaro, les banques créancières de Banque PSA Finance (devraient repousser les échéances de remboursement de la société sur l'équivalent de 4,0 milliards d'euros de dettes. Ensuite, elles devraient s'engager à apporter de nouveaux crédits à BPF - un geste de 1,5 milliard d'euros est évoqué. Enfin, l'État devrait apporter sa garantie aux nouveaux emprunts de BPF pour un montant de l'ordre de 4,0 milliards d'euros.

Les négociations sont qualifiées d'intenses par le quotidien qui, sans citer ses sources, indique qu'elles pourraient déboucher dans les prochains jours.

"Les différents curseurs sont encore susceptibles d'être ajustés, mais il faut aller vite. Pour BPF, mais aussi pour que le gouvernement puisse insérer le volet garantie dans le projet de loi de finances qui est déjà en discussion au Parlement", ajoute le journal.

Le porte-parole du groupe a souligné que la dégradation fin juillet de la note de crédit de PSA par les agences Standard & Poors et Moody's risquait d'entraîner à son tour Banque PSA en deçà de la catégorie investissement malgré sa "solidité intrinsèque" (ratio de solvabilité de 13,30% composé exclusivement de Core Tier One et plus de six mois de sécurité financière notamment).

Le 10 octobre, Moody's a annoncé que Banque PSA Finance restait sous surveillance en vue d'un éventuel déclassement, après la décision cet été de l'agence de notation d'abaisser de Ba2 à Ba3 la note du groupe PSA en raison de ses difficultés financières actuelles.

En Bourse, l'action PSA prenait 3,5% à 5,997 euros à 9h15 après ces informations, à comparer avec des hausses de 0,46% et de 0,25% respectivement pour le CAC 40 et l'indice sectoriel européen de l'automobile.

Gilles Guillaume et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux