PSA étudie la vente de ses murs, selon la CFDT

le
0

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën étudie l'idée de vendre les murs de plusieurs de ses bâtiments de bureaux dont il resterait simplement locataire, a déclaré jeudi un représentant du syndicat CFDT chez le constructeur automobile.

Selon Xavier Lelasseux, un projet en ce sens doit être présenté ce jour à un comité central d'entreprise du groupe.

"PSA vend les bijoux de famille pour faire du cash", a-t-il dit à des journalistes en marge de la réunion. "Le projet peut concerner tous les bâtiments tertiaires et les succursales, y compris le siège social avenue de la Grande Armée à Paris, mais pas les usines."

Un porte-parole de PSA a démenti un tel projet, mais confirmé la tenue d'une consultation sur la création d'une Société en nom collectif (SNC) dans laquelle serait transférée un immeuble "pour une meilleure valorisation du patrimoine du groupe."

Selon la CFDT, le bâtiment en question est le siège social Citroën des Epinettes, à la lisière nord de Paris.

PSA a annoncé à l'automne de nouvelles réductions de coûts, passant notamment par des suppressions de postes, afin de redresser la rentabilité de sa division auto malmenée par une chute des ventes en France et en Europe depuis la rentrée. Le groupe prévoit pour sa branche automobile une perte opérationnelle en 2011, alors que celle-ci avait dégagé au premier semestre un bénéfice de 405 millions d'euros.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant