PSA et T&E veulent porter leur protocole de test CO2 à Bruxelles

le
0
A portable emissions measurement system (PEMS) is pictured on a Peugeot 308 car in Carrieres-sous-Poissy, near Paris
A portable emissions measurement system (PEMS) is pictured on a Peugeot 308 car in Carrieres-sous-Poissy, near Paris

par Gilles Guillaume

POISSY, Yvelines (Reuters) - PSA Peugeot Citroën et l'ONG Transport & Environnement ont l'intention de présenter leur protocole de tests d'émissions de CO2 en condition réelle de conduite devant l'exécutif européen afin d'élargir la portée d'une initiative que n'ont pas encore rejoint d'autres constructeurs.

"Ce que nous avons décidé, avec nos collègues de T&E, c'est que nous irions faire une présentation devant la Commission européenne pour présenter le protocole", a déclaré à Reuters Gilles Le Borgne, directeur de la Recherche & Développement (R&D) de PSA, en marge de la présentation à la presse des essais sur route.

L'affaire Volkswagen a provoqué à l'automne dernier une vague de défiance vis-à-vis des niveaux d'émissions pour lesquelles les véhicules sont homologués, en raison des dépassements mesurés une fois sur la route.

Fort de sa performance actuelle en matière de CO2, PSA a décidé de promouvoir avec T&E, l'ONG France Nature Environnement et Bureau Veritas une campagne inédite de mesures en circulation réelle des consommations de ses véhicules.

Le constructeur a testé à ce jour huit voitures sur un itinéraire de 90 km autour de son site de Poissy (Yvelines). Le parcours tente de reproduire les conditions normales de conduite d'un client moyen, avec une partie urbaine, périurbaine et sur autoroute, en chargeant le véhicule et en utilisant la climatisation ou le chauffage.

Malgré les réticences de nombre de concurrents contre le risque de voir les normes proliférer, PSA espère toujours gagner d'autres constructeurs à sa démarche. Selon Gilles Le Borgne, des progrès ont été réalisés en ce sens depuis le salon de l'automobile de Genève, début mars.

"On a eu un constructeur qui s'est déclaré intéressé pour connaître le protocole", a-t-il dit, sans autre précision.

T&E aimerait de son côté que cette opération transparence sur le CO2 fasse aussi partie des prochaines normes européennes, alors que fin 2017, le Real Driving Emissions (RDE, émissions en conditions réelles de conduite) ne concernera que les émissions polluantes (oxydes d'azote, ou NOx, et particules), et pas le principal gaz à effet de serre.

"L'idée est d'ajouter un RDE CO2. Cela servirait à s'assurer que dans la vraie vie, tous les aspects sont couverts", ajoute François Cuenot, spécialiste des émissions de véhicules chez T&E. Selon lui, la présentation devant la Commission du protocole de PSA pourrait intervenir en avril.

Le constructeur, qui publiera des résultats intermédiaires début avril, compte mesurer 30 modèles différents d'ici l'été. Les tout premiers résultats des tests ont montré des dépassements moyens de 36% à 56% (1,3 à 1,8 litre/100 km) par rapport aux consommations homologuées en valeur absolue, inférieurs, selon PSA, à la concurrence.

(Edité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant