PSA en difficulté, General Motors prend ses distances

le
0
INFOGRAPHIE - Un des grands projets de collaboration entre les deux groupes est remis en cause.

Une alliance européenne, au mieux, plutôt que mondiale. Annoncé en grande pompe en février 2012, le partenariat entre le géant américain General Motors et le français PSA Peugeot Citroën vient de subir un sérieux revers. «Le projet de développement d'une plate-forme commune du segment B fait actuellement l'objet d'un réexamen», a très sobrement expliqué le directeur financier de PSA, Jean-Baptiste de Chatillon. Un réexamen qui ressemble à un enterrement qui ne dit pas son nom.

Le coup est rude car «ce projet était le plus prometteur parmi les trois développés par les deux groupes», selon Bernard Jullien, directeur du Gerpisa. Il s'agissait concrètement de concevoir ensemble une plate-forme, c'est-à-dire un socle d'éléments communs, qui aurait été la base de tous les nouveaux petits modèles de Peugeot, Citroën et Opel, «à faibles émissions de CO2», et destinés ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant