PSA-Discussions sur la compétitivité vers la fin mars-sources

le
0
    par Gilles Guillaume 
    PARIS, 21 janvier (Reuters) - PSA Peugeot Citroën  PEUP.PA  
pourrait débuter vers la fin mars ses nouvelles discussions avec 
les syndicats sur l'accord de compétitivité qui prendra la 
relève du Nouveau Contrat social (NCS) de 2013, a-t-on appris 
jeudi de deux sources syndicales. 
    Signé à l'automne 2013, le NCS visait à participer au 
redressement du constructeur automobile après la grave crise 
financière qu'il avait traversée, tout en maintenant ses bases 
industrielles et technologiques en France. L8N15542T 
    En échange de l'engagement d'attribuer au moins un nouveau 
véhicule à chaque site d'assemblage français, les salariés ont 
notamment accepté des concessions sur les salaires et la 
flexibilité. Direction et syndicats se sont également entendus 
sur des congés seniors et des départs volontaires en échange de 
l'embauche de jeunes en alternance.   
    "Les discussions sur le NCS 2 pourraient commencer vers la 
fin du premier trimestre", a indiqué une des sources. "Mais 
contrairement à la dernière fois, où il y avait un risque 
potentiel de disparition de l'entreprise, la question sera cette 
fois de savoir quel projet la direction va mettre en face, et 
s'il sera aussi mobilisateur." 
    Un porte-parole de PSA a refusé de commenter le calendrier 
futur des discussions mais a déclaré que l'évolution des 
méthodes de travail et la digitalisation seraient au coeur du 
nouveau cycle de négociations. 
    "L'objectif est de continuer à rechercher la performance de 
l'entreprise, donc de protéger (celle-ci) et par conséquent ses 
emplois", a-t-il dit. "Il nous faut être plus compétitif, agile, 
flexible pour vivre dans ce monde chaotique et concurrentiel." 
    Challenge rapporte jeudi que le président du directoire de 
PSA Carlos Tavares présentera "un nouveau plan stratégique de 
croissance rentable" dès le printemps prochain alors que la 
feuille de route qui suivra l'actuel plan de redressement "Back 
in the Race" est jusqu'ici programmée pour 2019. 
    Selon le magazine, ce décalage s'explique par le fait que la 
phase de sauvetage du constructeur est désormais considérée 
comme achevée. 
    "Les résultats de PSA au premier semestre 2015 montrent que 
le groupe est sur la bonne trajectoire pour réaliser le plan 
'Back in the Race' dès 2015", a déclaré le porte-parole du 
groupe, tout en soulignant qu'il fallait attendre la publication 
des résultats annuels, le 24 février, pour en avoir le coeur 
net. 
    "C'est à ce moment-là que nous pourrons dire si le plan 
(...) est réalisé ou non et que le redressement des fondamentaux 
économiques du groupe est achevé ou pas", a-t-il ajouté. 
    Dans le cadre de son plan d'avril 2014 destiné à ramener PSA 
dans la course, Carlos Tavares visait un free cash flow 
opérationnel positif pour le groupe au plus tard en 2016, un 
free cash flow cumulé de deux milliards d'euros sur la période 
2016-2018 et une marge opérationnelle de 2% pour la division 
automobile en 2018. 
    Parmi les objectifs esquissés pour le plan suivant, PSA veut 
porter à 5% sa marge sur la période 2019-2023 retenue jusqu'ici 
et accélérer son internationalisation au-delà de l'Europe et de 
la Chine, ses deux principaux marchés actuels. 
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant