PSA dévoile à Sevelnord 2 nouveaux fourgons à vocation mondiale

le
0
    * Les nouveaux Expert et Jumpy ne se limiteront pas à 
l'Europe 
    * PSA voit des opportunités en Amérique latine et en Chine 
    * La rémunération du pdt est décidée par le conseil-Tavares 
 
 (Actualisé avec précisions) 
    par Gilles Guillaume 
    SAINT-AMAND, Nord, 30 mars (Reuters) - Contrairement aux 
générations précédentes, les deux nouveaux fourgons dévoilés 
mercredi par PSA  PEUP.PA  ne se limiteront pas à l'Europe, 
incarnant ainsi l'internationalisation au coeur du prochain plan 
stratégique du constructeur automobile. 
    PSA présentera mardi prochain un plan pour la période 
2016-2021 afin de pérenniser son redressement récent en 
poursuivant le recentrage du groupe sur ses véhicules les plus 
rentables et à vocation mondiale. Le segment des utilitaires 
n'échappe pas à la règle. 
    "Les utilitaires, qui par nature sont des objets plutôt 
encombrants, ne voyagent pas très bien et pas très loin", a 
expliqué le président du directoire, Carlos Tavares, à la presse 
lors de la présentation des nouveaux Peugeot Expert et Citroën 
Jumpy produits dans l'usine PSA de Sevelnord, sur les communes 
de Saint-Amand et Hordain (Nord). 
    "Il n'est donc pas exclu qu'un jour on soit amené à investir 
dans des contrées lointaines pour approvisionner les marchés 
locaux. Nous avons des opportunités en Amérique latine, en 
Chine", a-t-il ajouté. Carlos Tavares a également précisé que le 
sujet était en discussion avec l'actionnaire et partenaire 
chinois du groupe, Dongfeng. 
    Conformément à la stratégie initiée par Carlos Tavares pour 
redresser la situation financière du groupe, PSA a aussi créé 
une "business unit" à part entière pour ses véhicules 
utilitaires, qui doit rendre des comptes sur ses coûts et sa 
rentabilité propres. 
    Interrogé sur la controverse actuelle sur son augmentation 
de salaire, Carlos Tavares a répondu que la décision revenait au 
conseil de surveillance. Dans le Parisien de mercredi, le 
ministre de l'Economie Emmanuel Macron a jugé de son côté que 
Carlos Tavares avait "tort de faire abstraction de la 
sensibilité des Français sur ce sujet", l'invitant à "y 
réfléchir davantage." 
 
    100.000 UNITES EN 2016 
    Développés sur la nouvelle plateforme qu'utilise les 
dernières générations de voitures de PSA, les nouveaux Expert et 
Jumpy affichent un style plus compact et sportif que leurs 
prédécesseurs, avec deux fois plus de variantes possibles. Les 
versions tourisme de ces deux véhicules - le Peugeot Traveller 
et le Citroën Spacetourer - ont déjà été présentés au début du 
mois au salon de l'automobile de Genève.   
    L'usine de Sevelnord (Société européenne de véhicules légers 
du Nord), où les deux véhicules sont lancés pour le marché 
français et européen essentiellement, a été créée au début des 
années 1990 par PSA et Fiat Chrysler  FCHA.MI  pour produire en 
commun des monospaces, puis des fourgons. 
    Le groupe italien a quitté depuis l'aventure et choisi à la 
place pour son fourgon Scudo l'usine Renault  RENA.PA  de 
Sandouville (Seine-Maritime). Sevelnord a accueilli en échange 
le ProAce du japonais Toyota  7203.T , assemblé sur la même 
ligne que les deux fourgons de PSA, dont les premiers 
exemplaires seront livrés à partir de juin. 
    Le site s'est modernisé pour l'occasion, moyennant un 
investissement de 150 millions d'euros. Selon Patrice Le 
Guyader, directeur du pôle industriel Nord qui regroupe 
désormais les moteurs de la Française de mécanique, les boîtes 
de vitesse de Valenciennes et Sevelnord, la production devrait 
atteindre 100.000 unités cette année, contre 87.500 environ l'an 
dernier. 
    Le site, précurseur avec la signature dès 2012 d'un pacte de 
compétitivité en échange de l'attribution de nouveaux modèles, 
employait fin 2015 environ 2.400 personnes. L'arrivée des 
nouveaux véhicules devrait permettre l'ajout d'une troisième 
équipe de production en octobre prochain. 
    Le marché des utilitaires légers, qui épouse étroitement le 
cycle économique, a affiché en Europe une croissance de 18% en 
février, son 30e mois de hausse. Avec 1,8 million d'unités, il 
représente un faible volume si on le compare au marché des 
voitures, mais reste très disputé par les constructeurs, 
notamment les deux Français - Renault, marque leader du segment 
en Europe, et PSA, groupe leader avec ses deux marques, position 
qu'il compte conforter grâce aux modèles présentés mercredi. 
 
 (Edité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant