PS : Valls se dit serein à la veille des débats de La Rochelle

le
19
PS : Valls se dit serein à la veille des débats de La Rochelle
PS : Valls se dit serein à la veille des débats de La Rochelle

L'université d'été du PS à La Rochelle qui s'ouvre vendredi s'annonce particulièrement houleuse. Le Parti socialiste est plus que jamais divisé. L'aile gauche est sous le choc après la déclaration d'amour de Manuel Valls aux patrons, lors de l'université d'été du Medef à Jouy-en-Josas (Yvelines). Le président du syndicat, Pierre Gattaz, a même été le premier à applaudir le discours de ce Premier ministre décomplexé, assumant le tournant social-libéral de son gouvernement fraîchement nommé mardi. Malgré ce qui ressemble fort à un malaise au sein du PS, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon ont réaffirmé leur participation aux débats du PS qui auront lieu dès vendredi à La Rochelle.

QUESTION DU JOUR. Approuvez-vous la déclaration d'amour de Manuel Valls à l'entreprise ?

Symbole de ce virage, le remplaçant d'Arnaud Montebourg au ministère de l'Economie, le «banquier» Emmanuel Macron, affirme être favorable au fait d'autoriser «les entreprises et les branches à déroger» aux 35 heures, en cas d'accords avec les organisations syndicales. Entre vent de panique et copinages inattendus, les élus de gauche s'activent pour trouver une riposte appropriée. Jean-Luc Mélenchon s'est notamment dit «d'accord pour travailler avec tous ceux qui assurent la rupture», et «pourquoi pas» Arnaud Montebourg. D'autres en revanche ont signé ce jeudi une tribune dans Le Monde pour soutenir le président de la République.

>>Retrouvez les événements de ce jeudi :

17h30. Rebsamen : «Pas question de remettre en cause les 35 heures». «Il n'est pas dans le projet du gouvernement de la remettre en cause. La durée du travail, je le dis et le redis, c'est 35 heures. C'est la position du gouvernement» affirme François Rebsamen, ministre du Travail, à l'issue d'une rencontre avec les élus de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains à La Rochelle. Faut-il déverrouiller cette durée légale ? ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair le vendredi 29 aout 2014 à 00:26

    Il risque d'en prendre plein la Gue....le

  • knbskin le jeudi 28 aout 2014 à 19:41

    Une fois la formation diplômante obtenue, aide de type "chômadu" pendant 6 mois maxi. En France, les gens qualifiés ne chôment pas 6 mois : essayez donc d'embaucher un soudeur ! :D

  • knbskin le jeudi 28 aout 2014 à 19:40

    Le RSA, il faut le supprimer totalement ... et le remplacer par une aide temporaire assortie d'une condition : suivre une formation qualifiante et diplômante permettant de trouver du boulot. Pas de réussite à la formation, plus d'aide ... ;) C'est ça qui seraait un vrai "revenu de solidarité ACTIVE" ...

  • M7523987 le jeudi 28 aout 2014 à 17:49

    D'accord avec vous M1765517 et je suis bien placée pour critiquer le RSA : un fils qui a magistralement réussi à force de volonté et de pugnacité et à qui on retire le tiers de ses revenus pour engraisser de nombreux profiteurs tel que mon deuxième fils au RSA depuis bientôt 3 ans et ne veut en sortir (profite de nombreux avantages qui lui permettent de jouir de ses revenus comme argent de poche ......). Ne me parlez surtout pas de cette gangrène sans parler de la sécu pour les AME etc

  • jyth01 le jeudi 28 aout 2014 à 17:43

    Il ne s'agti pas de toucher aux salaires des petits fonctionnaires, mais d'en dimiunuer fortement le nombre. Pour ceux qui restent partie variable indexée sur le temps de présence et l'efficacité réelle.

  • rodde12 le jeudi 28 aout 2014 à 16:52

    A qui appartient le scooter utilisé par François HOLLANDE? Nos journalistes s'honoreraient de nous donner la réponse. Je sais bien qu'il y a des questions plus importantes mais il n'y a pas de petits symboles. Je continuerai à poser cette question jusqu'à ce que j'aie une réponse.

  • rodde12 le jeudi 28 aout 2014 à 16:51

    Pour les économies il faudrait suggérer à nos gouvernants de les faire sur les primes et avantages des "hors cadres" de la fonction publique. Certes il y aura beaucoup de copains mais ce sera indolore pour le PIB. Les petits fonctionnaires n'auront rien de retiré sur leurs supposés avantages.

  • rodde12 le jeudi 28 aout 2014 à 16:46

    Paroles , paroles....

  • M2734309 le jeudi 28 aout 2014 à 16:04

    La majorité ????? de qui et de quoi ?

  • M1765517 le jeudi 28 aout 2014 à 15:25

    oh oh on se calme, c'est le systeme qui déraille, mon porte feuille est l'expression de mon travail après ponctions fiscales et sociales, en bref je ne demande rien !Un peu d'huile de coude n'a jamais empecher de vivre !