PS : Richard Ferrand, première victime de la chasse aux macronistes

le
0
Richard Ferrand, porte-flingue d'Emmanuel Macron, a été poussé à démissionner de la présidence du groupe PS à la région Bretagne.
Richard Ferrand, porte-flingue d'Emmanuel Macron, a été poussé à démissionner de la présidence du groupe PS à la région Bretagne.

Son double jeu ne plaisait pas beaucoup dans les rangs des socialistes. Encore moins dans les couloirs du conseil régional de Bretagne. Le député du Finistère Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En marche ! ? et bras droit d'Emmanuel Macron ?, a été poussé à quitter la présidence du groupe socialiste à la région. Les conseillers socialistes locaux, dont des cadres proches du président de région et ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, réclament depuis plusieurs semaines « une clarification ».

Lire aussi : La chasse aux macronistes est ouverte !

« En plein accord, nous (avec Jean-Yves Le Drian, NDLR) avons jugé qu'il convenait, jusqu'à fin juin 2017, que je me mette en retrait provisoire de la présidence de notre groupe socialiste et apparenté.e.s », a indiqué ce matin Richard Ferrand sur son site internet après la publication de l'information par le journal local Le Mensuel de Rennes. « Une clarification nécessaire », estiment plusieurs conseillers régionaux contactés par Le Point.fr. « Il était à la tête de la majorité socialiste, mais, d'ici quelques mois, il défendra le projet politique d'Emmanuel Macron que ces mêmes socialistes vont combattre », explique un hiérarque local.

Cambadélis menace

Macroniste assumé depuis le début, son rôle de porte-flingue de l'ancien...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant