PS-PCF : les municipales dans le viseur

le
1
Pour faire rentrer les communistes dans le rang, les socialistes évoquent les élections municipales et la survie du communisme au niveau local.

Pour ramener le PCF à de meilleures dispositions à l'égard du gouvernement, le PS n'est pas sans arguments. L'un des premiers concerne les municipales de 2014 et la survie du «communisme municipal». Depuis trente ans, élections après élections, les forces du PCF dans les villes se sont rétractées. Après Le Havre en 1995, Nîmes et Argenteuil en 2001, le PCF a perdu Calais en 2008 au profit de l'UMP et a vu le Parti socialiste prendre Aubervilliers et les Verts arracher Montreuil. Aujourd'hui, les communistes ne dirigent plus de ville de plus de 100 000 habitants.

Dans les départements ancrés à gauche comme la Seine-Saint-Denis, le PS n'hésite plus à contester les municipalités aux communistes. En 2008, le PS avait maintenu ses candidats contre les maires PCF sortants de Bagnolet ou Saint-Denis. Et les dernières re...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 9 nov 2012 à 14:26

    C'est la "rançon" d"une démocratie incontrôlée...permettre à des "ignares" de pouvoir s'exprimer !!!...Comme permettre à des "tordus" de toutes sortes, de pouvoir procréer et d'autres d'obtenir des "mandats" par tous moyens litigieux, mettant en péril l'humanité toute entière...Encore qqs petites décennies, et l'homme soit disant intelligent, pourra se targuer d'avoir passer le laps de temps le plus court sur terre !!!...